REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

Mercredi 6 décembre, Ludovic FAGAUT, Vice-président en charge de l’éducation populaire, représentant Christine BOUQUIN, Présidente du Département du Doubs, Jean-François ROBERT, Président de la section du Doubs de la Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH) et Yves GUYEN, Maire d’Ecole-Valentin, représentant l’association des Maires du Doubs (AMD), ont remis le prix-jeune de l’engagement « Les chemins de l’honneur » pour la deuxième année.

Ce prix est le fruit d’un partenariat entre le Département du Doubs, la SMLH du Doubs et l’AMD.  Il consiste à valoriser et honorer chaque année l’engagement, le sens civique ou le dévouement des jeunes.

L’été dernier, les structures et collectivités départementales auprès desquelles de jeunes habitants du Doubs peuvent s’illustrer (SDIS, EHPAD, Communes, EPCI…), ont été  invitées à proposer des candidatures. Sur les 19 candidatures reçues, quatre jeunes ont été sélectionnés par un jury composé de représentants de la SMLH, du Département et de l’AMD.

Les quatre lauréats 2017 sont :

Elise LABEUCHE (1er prix), 20 ans, Voujeaucourt
Investie au Conseil municipal des jeunes de Voujeaucourt de 2007 à 2013, Elise a mené de nombreuses actions de solidarité et de citoyenneté. Porte-drapeau de la SMLH depuis 2 ans, elle participe aussi au devoir de mémoire (souvenir français).

Aurélien PILLOT (2ème prix), 21 ans, Ornans
Engagé depuis l’âge de 12 ans au sein des scouts et guides de France puis passé chef scout à 17 ans, Aurélien veut transmettre les valeurs du scoutisme. Il est également au service de nombreuses causes à travers des collectes de jouets, l’accueil des jeunes d’IME ou encore un séjour d’un mois en forêt amazonienne pour construire une maloca (maison communautaire).

Noa ROUSSY (3ème prix ex aequo), 16 ans, Besançon
Championne de boxe France, Europe et Monde, Noa a également une formation d’arbitre. Elle intervient dans les écoles et les associations pour redonner confiance aux jeunes en déviance.

Jafaar BISMILLAH (3ème prix ex aequo), 22 ans, Montbéliard
Investi dans la mise en place de la nouvelle section de jeunes sapeurs-pompiers volontaires au centre de secours de Montbéliard, il participe aux cérémonies patriotiques lors desquelles il est porte-drapeau. Lors du dernier défilé du 14 juillet à Paris, il représentait les sapeurs-pompiers du département. Egalement militaire réserviste, il a participé à plusieurs opérations Sentinelle.

C@P25

 

Le projet C@P25 du Département du Doubs valorise l’expression et l’engagement citoyen de la jeunesse.
Le prix de l’engagement « Les chemins de l’honneur » et le Conseil départemental des jeunes illustrent bien cette volonté, ainsi que toutes les actions menées pour favoriser la réussite des jeunes dans les domaines culturel, sportif et éducatif.

 

La direction territoriale des solidarités humaines de Montbéliard (DTSHM) quitte le 1 ter rue Viette à Audincourt pour s’installer au 41 avenue du Maréchal Joffre à Montbéliard, au sein de la maison du Département.

La DTSHM a pour mission de :

  • Mettre en œuvre le projet départemental dans le domaine des solidarités sur les territoires
  • Animer le partenariat territorial notamment au travers des comités locaux d’action pour la cohésion sociale et l’emploi (CLACSE)
  • Mettre en œuvre l’accompagnement social général du public accueilli dans les centres médicaux-sociaux
  • Mettre en œuvre les actions de préventions médico-sociales
  • Orienter et accompagner les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active
  • Evaluer les informations préoccupantes et exercer les missions de la protection de l’enfance, accompagner les assistants familiaux
  • Evaluer les besoins et accompagner les personnes âgées et handicapées, accompagner les accueillants familiaux

Direction territoriale des solidarités humaines de Montbéliard

Maison du Département
41, rue Joffre, Montbéliard


Ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
Et le vendredi de 8h30 à 12h30.

Renseignements au 03 81 71 03 00

Convaincu de la dimension éducative de la restauration collective et de la nécessité d’un développement durable, le Département est fortement engagé dans la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges.

Un travail d’observation a permis de constater que les aliments les plus jetés par les élèves sont les fruits et les légumes.

Une réflexion entre les différents acteurs de la restauration scolaire a été engagée. Cuisiniers, diététicienne, gestionnaires et principaux de collèges se sont mobilisés afin d’initier une action novatrice et originale à destination des collégiens.

Aussi, un jeudi par mois jusqu’à la fin de l’année scolaire, les établissements seront invités à cuisiner un fruit ou un légume prédéfini et de le proposer à la dégustation de façon facultative.

Baptisée « les aventuriers du goût », cette campagne d’animation dans les restaurants scolaires permettra de sensibiliser les collégiens à la problématique du gaspillage alimentaire et de leur faire découvrir de nouvelles saveurs.

Pour accompagner cette expérience, une affiche ludique et « connectée » a été conçue par le Département du Doubs et mise à disposition des collèges participant à l’opération. Une page Facebook© et des filtres Snapchat© géolocalisés ont été créés pour l’occasion.

Repas équilibrés et de qualité, développement de l’approvisionnement en circuits courts, sécurité sanitaire… Christine BOUQUIN, présidente du Département, veille au bien-être et à la santé des collégiens du Doubs.

La  restauration dans les collèges :

priorité à la lutte contre le gaspillage alimentaire et au développement des circuits courts

Les chiffres-clés du Département

-      44 collèges publics répartis sur 46 sites

-      En 2016/2017, 21 625 élèves dont 14 532 demi-pensionnaires (67.20% des collégiens) et 107 internes.

-      En 2016, 1 959 417 repas ont été servis dans les collèges publics du Doubs

-      En 2015/2016, 2 820 collégiens ont bénéficié du dispositif « cantine pour tous »

-      En 2018 le prix du ticket de cantine et de l’hébergement n’augmente pas

 

La réduction du gaspillage alimentaire : un défi quotidien 

Chaque année, environ deux millions de repas sont fabriqués dans les collèges du Doubs.

La loi impose le tri à la source et la valorisation des bio-déchets pour les structures qui produisent plus de 10 tonnes de bio-déchets et 60 litres de déchets d’huiles alimentaires par an. Chaque établissement doit donc connaître son propre gisement de bio-déchets et mettre en place une stratégie de lutte contre le gaspillage alimentaire. Cet enjeu est d’autant plus important qu’une évaluation de 2015 a révélé que 300 tonnes de nourriture sont perdues chaque année au niveau des collèges dans le Doubs. Pour 2017, il est prévu une nouvelle campagne de pesée qui concernera tous les collèges ; elle permettra d’actualiser cette donnée et de mesurer l’impact des actions notamment départementales engagées pour limiter ce phénomène.

Le Département a en effet initié des actions dans les établissements, en priorité au niveau de ceux qui affichent un taux de déchets élevé. L’objectif est double :

·         sensibilisation et éducation des collégiens sur cet enjeu, en lien avec la  diététicienne.

·         mise en œuvre de moyens pour réduire la production des déchets des services de restauration,

Il convient de souligner par ailleurs la poursuite de la démarche engagée en la matière par la collectivité dès l’année scolaire 2013-2014, sur les volets suivants :

·         les formations contre le gaspillage alimentaire, destinées aux cuisiniers,

·         l’évaluation du gisement de bio-déchets de chaque collège par des pesées effectuées sur une période de deux semaines,

·         la mise à disposition de tous les collèges de l’exposition « Le gaspillage alimentaire, c'est aussi ton affaire », inaugurée le 20 juin 2016 au collège de Châtillon-le-Duc,

·         l’amélioration progressive des aménagements des tables de tri et de plonge pour faciliter le tri et donc la valorisation des déchets.

·         la réponse à l’appel à projets lancé par l’ADEME* dans le cadre de l’opération nationale « 1 000 écoles contre le gaspillage alimentaire », avec la participation de 17 collèges,

*Le projet ADEME s’articule autour de trois grands axes : sensibilisation des élèves aux problématiques environnementales du gaspillage alimentaire, formation des personnels, achat de proximité.

« Cantine pour tous »

Afin de favoriser l’accès au service de restauration scolaire aux familles les plus modestes, le dispositif « cantines pour tous » a été reconduit dans C@P25.

Avec ce dispositif, le Département prend en charge une partie de la dépense à la charge des familles (50 % du coût résiduel de la facture, après déduction du montant de la bourse nationale).

Pour l’année scolaire 2016/2017, cette contribution de la collectivité s’est élevée à 433 985 € et a bénéficié à 2 820 demi-pensionnaires (soit près de 19 % de l’effectif). Pour 2017, un crédit de 434 000 € a été inscrit.

Des repas équilibrés de qualité

La collectivité, soucieuse de la santé des collégiens mène un travail d’envergure, avec l’appui de la diététicienne départementale, des chefs de cuisine et du laboratoire vétérinaire départemental, pour atteindre les objectifs de sécurité sanitaire, d’équilibre alimentaire et de consommation raisonnable qu’elle s’est fixée. Les plans de maîtrise sanitaire, les formations dispensées aux professionnels de la restauration et la charte qualité sont désormais appliqués dans chaque collège.

Développement de l’approvisionnement en produits agricoles locaux pour la fabrication des repas dans les collèges

Le Département du Doubs encourage les établissements à améliorer la qualité des prestations en ayant recours aux circuits courts et de proximité et éventuellement bio. Dans ce cadre, les collèges sont invités à recourir le plus largement possible à la plateforme Agrilocal pour l’achat de produits locaux. L’animation, la sensibilisation et la coordination effectuées par le Département et ses partenaires se poursuivent pour susciter et développer l’offre et la demande des produits locaux dans les services de restauration des collèges.

Discours de Christine Bouquin, Présidente du Département du Doubs, prononcé en introduction de la session départementale de ce lundi 6 novembre 2017.