REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

Rencontre annuelle avec les entrepreneurs de travaux publics de Franche-Comté

Date article vendredi 14 avril 2017 Type presse Communiqué de presse

Christine Bouquin réaffirme la volonté du Département d’investir au plus haut niveau pour le développement des territoires

Ce jeudi 13 avril 2017, Christine Bouquin, Présidente du Département du Doubs, a accueilli les entrepreneurs des travaux publics de Franche-Comté pour leur présenter le bilan 2016 des chantiers réalisés et proposer un temps d’échange sur la politique à venir du Département dans ses priorités de développement des territoires.
Il s’agit de la deuxième rencontre avec les entrepreneurs des travaux publics, la Présidente s’étant engagée à en faire un rendez-vous annuel.

Trois axes prioritaires relient le Département aux entrepreneurs des travaux publics

Acteur incontournable de l’aménagement du territoire, le Département exprime, à travers son projet C@P25, sa volonté de :

  • développer l’offre d’équipements et de services à la population et renforcer ainsi l’attractivité des territoires ;
  • soutenir l’activité économique et l’emploi sur le territoire départemental par l’effet levier des subventions départementales ;
  • construire des politiques publiques à vocation départementale qui répondent au plus près aux besoins des habitants.

Ainsi, malgré un cadre particulièrement contraint, le Département s’attache à maintenir un effort d’investissement à hauteur de 65 à 70 M€ par an, soit un montant total de 320 à 350 M€ sur le mandat, avec une priorité forte donnée aux infrastructures routières, au très haut débit et au soutien au bloc communal.

  • Les infrastructures routières : budget en hausse pour la première fois depuis 10 ans

Le Département s’est fixé cinq objectifs dans le domaine des routes et des modes doux :

  • offrir de bonnes conditions de circulation et de sécurité aux usagers,
  • assurer la pérennité du patrimoine routier,
  • améliorer les infrastructures existantes en les sécurisant davantage,
  • agir en synergie avec les acteurs de l’aménagement routier,
  • contribuer au développement d’une mobilité durable.

L’investissement dédié aux routes est de 121 M€ à 127M€ sur le mandat.

Dans leur globalité, les dépenses routières se sont élevées à 30,9 M€ en 2016, soit une hausse de 1,8% par rapport à 2015, dont plus de 22 M€ en investissement, en hausse de 5%.

En 2017, le budget routier s’établit à 34,9 M€, soit une hausse de 2% par rapport au budget primitif 2016.

· Le Très Haut Débit (THD) : le département du Doubs renforce sa contribution en 2017

Avec cette stratégie ambitieuse réaffirmée dans son projet C@P25, le Département soutient, en lien avec les communautés de communes intéressées, un important programme de développement numérique pour réaliser un réseau très haut débit (THD) 100 % fibré jusque chez l’habitant, au plus tard fin 2024.

En 2016 : subvention annuelle de 3 M€ par an au SMIX THD (conformément à l’engagement du Département de contribuer à hauteur de 3 M€/an).
En 2017 : pour accélérer le déploiement du réseau et répondre à cet enjeu prioritaire, il a décidé d’accroitre son effort en 2017, portant la contribution au SMIX THD de 3 à 4 M€.

Le chantier de construction du réseau fibre du Doubs est actuellement le plus avancé du Grand Est, avec plus de 25 M€ investis. Ainsi, fin 2016, le territoire de 55 communes est couvert permettant la desserte FFTH (Fiber to the home) de 40 000 habitants, 13 zones d’activité et 4 collèges, répartis sur les secteurs du Doubs central, du Haut-Doubs.

  • Le soutien aux partenaires communaux et intercommunaux : une approche par territoires, selon leurs besoins

Le Département se veut le partenaire privilégié des communes, et des intercommunalités.
La politique territoriale porte sur l’accompagnement des communes et des structures intercommunales dans le soutien à leurs projets structurants (équipements sportifs et socioéducatifs, la construction publique et le patrimoine, la voirie et les réseaux divers et les aménagements publics liés aux opérations programmées d’amélioration de l’habitat…).

L’approche se fera par contrat de territoire, en identifiant les besoins de chaque territoire, dans une logique de subsidiarité et de différenciation. L’élaboration actuelle du SDAASP (schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public) contribuera à les déterminer.

Le conseil départemental a voté des autorisations de programme destinées à faire face aux besoins exprimés pour 2017, soit 13, 1 M€ (1 M€ de plus qu’en 2016).

Par ailleurs, le Département a créé l’AD@T, agence départementale d’appui aux territoires pour permettre aux communes d’investir dans des projets en leur apportant une assistance correspondant à leurs besoins. Le Département est le premier partenaire de l’AD@T.