REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Lutte contre les violences à l’égard des femmes : le Département du Doubs reste pleinement engagé

mardi 16 juillet 2019 Type presse Communiqué de presse

Face à la recrudescence des violences conjugales, la Présidente du Département, Christine Bouquin tient à rappeler que la collectivité reste mobilisée au quotidien dans la lutte contre les violences faites aux femmes, à travers ses compétences sur le champ des solidarités humaines.

Le Département encourage l’intervention croisée de l’ensemble des acteurs compétents et soutient les dispositifs qui répondent aux problématiques de vulnérabilité, de violences intrafamiliales et conjugales.

L’engagement du Département se traduit par :

Une prise en charge par les travailleurs sociaux et les professionnels de santé du Département

Les assistants sociaux des centres médico-sociaux (CMS) et les professionnels des centres de planification et d’éducation familiales (CPEF) sont parfois confrontés à des personnes qui leur confient être victimes de violences. Ils accompagnent ainsi des femmes victimes de violence conjugale, dans le cadre d’une approche globale : logement, santé, autonomie financière, parentalité, accompagnement psychologique, démarches juridiques, etc.

Un accompagnement financier au « Téléphone Grave Danger » (TGD)

Ce dispositif a pour but d’apporter aux victimes de violences conjugales une solution technique associée à un accompagnement croisé. Il vise à assurer une protection et une prise en charge globale de la personne physique ayant accepté, auprès du Procureur de la République de son lieu de résidence, d’être équipée d’un dispositif de télé protection grave danger.

Il s’agit d’un téléphone mobile permettant à son bénéficiaire de joindre, en cas de danger, la plateforme de téléassistance accessible 7j/7 et 24h/24. Cette dernière, reliée directement au centre d’information et de commandement de la Police nationale et au centre d’opérations et de renseignement de la Gendarmerie nationale, favorise alors l’intervention rapide des forces de l’ordre.

Des actions volontaristes d’information et de communication

Depuis 2017, à l’occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes en novembre, le Département mène une campagne de prévention et d’information sur les réseaux sociaux, l’ensemble de ses sites et auprès de ses agents.

Plus d’informations sur http://www.doubs.fr