Retour sur la biennale du handicap et de l’autonomie

[lundi 21 novembre 2016 13:25]

Le Département tenait deux stands à la biennale du handicap et de l’autonomie qui a eu lieu ce 17 novembre au Palais des sports de Besançon.

Le premier en lien avec la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) permettait aux visiteurs de compléter leurs connaissances sur les droits des personnes handicapées, de connaître l’action départementale en la matière : 11 000 bénéficiaires de l’APA, 35 000 bénéficiaires d’une ou plusieurs prestations au titre du handicap dans le Doubs, un budget départemental de 142 M€ dédié à l’autonomie…

L’autre stand était dédié à la culture et au sport. Le Musée Courbet présentait ses différents dispositifs (visites sensorielles, guides adaptés, site labellisés S3A…). Des sportifs de haut-niveau soutenus par le Département se sont succédés pour parler des bienfaits de la pratique sportive, présenter leurs disciplines. Léo Vannier (double vice-champion de France de demi-fond en natation 2014) : « En réalisant un parcours en fauteuil, j’ai réalisé à quel point c’est compliqué, toutes les difficultés et obstacles que l’on peut rencontrer. Ma discipline est bien représentée en handisport, Charles Rozoy a été champion olympique en 2012 à Londres. Théo Curin représente la relève, il a déjà fait des tops 5 mondiaux et a obtenu une quatrième place au 200 m nage libre à Rio. »

Bernardin Kingue Matam (triple médaillé de bronze aux Championnats d’Europe 2012, 2013, 2015) Lou Jeanmonnot (médaille d’or de la poursuite du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne, championne de France en poursuite juniors en 2015…) en biathlon ou Benoît Lecoester en canoë-kayak (vice-champion de France cadet kayak classique 2014) se sont relayés.

Julien Camdessoucens pratique l’haltérophilie handisport où il est, entre autres, multiple champion de France, Champion du Monde 2008 et 2009 et vice-champion 2010 WDFPF (fédération « valide ») en Junior (-24ans). Il représentait avec sa bonne humeur le club de Handisport Pontarlier Morteau Maiche, à quelques jours de participer à la Coupe de France où il espère dépasser les 180kg : « Il faut faire vivre le handisport et ses associations. Le Doubs et la Franche-Comté sont très dynamiques en la matière. »