Concours départemental - Honneur aux jeunes

[jeudi 8 décembre 2016 16:20]
Nos services Sport et jeunesse Concours départemental - Honneur aux jeunes

Corneille avait vu juste : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années », comme en témoignent Colin, Typhanie et Jules, lauréats du premier concours de la Légion d’honneur  et du Département du Doubs.

À travers ce premier concours, « c’est l’ensemble des sapeurs-pompiers volontaires et des jeunes sapeurs-pompiers qui est distingué, et c’est un sujet de fierté », a fait remarquer le lieutenant-colonel Ralph Jeser, du Service départemental de secours et d’incendie du Doubs, lors de la remise des prix à Besançon, le 7 décembre. Colin Lacroix (1er prix), Typhaine Girod (2e) et Jules Piotte-Renard (3e) partagent en effet un engagement fort chez les soldats du feu.

Des exemples à suivre

Comme il est des trains qui arrivent à l’heure chaque jour, il est beaucoup de jeunes qui ont un parcours exemplaire… Mais ils passent quasiment inaperçu ! Afin de réparer cette injustice, le comité du Doubs de la Société des membres de la Légion d’honneur a créé un prix : Les chemins de l’honneur. « Nous voulons ainsi redonner du sens à la citoyenneté auprès des jeunes de moins de 25 ans, et mettre en valeur leurs initiatives », explique son président, Jean-François Robert.

Des valeurs à transmettre

Le Département lui a volontiers apporté son soutien car cette volonté correspond pleinement à quelques-uns des objectifs de son projet C@P 25. « Les Solidarités humaines figurent parmi nos priorités, souligne Ludovic Fagaut, vice-président chargé de la Citoyenneté, du sport et de la culture. Nous veillons au développement des liens entre les générations, ainsi qu’à la transmission des valeurs citoyennes chez les jeunes, avec, par exemple, le Conseil départemental junior, les Parcours artistiques et culturels… »
Rendez-vous est pris pour la deuxième édition du concours Les chemins de l’Honneur en 2017 !

Colin Lacroix :

une double vocation
Les voitures de pompiers faisaient vibrer Colin tout petit, comme bien des enfants. Mais à 11 ans, de sa propre initiative, il a poussé seul la porte de la caserne des pompiers de Besançon. Depuis, son engagement n’a fait que grandir avec les ans. Jeune sapeur-pompier de 14 à 17 ans, il s’est adonné au sport, aux manœuvres simulées, à la théorie… Il lui a fallu attendre ses 18 ans pour intervenir sur le terrain comme sapeur-pompier volontaire. Désormais, à 20 ans, il effectue des gardes une à deux fois par semaines, et de nombreuses sorties. Élève infirmier, il envisage de devenir pompier professionnel si un poste se libère. À ses yeux, ce sont deux vocations complémentaires.

Typhanie Girod :

une passion familiale
Sapeur-pompier volontaire depuis trois ans, Typhanie (24 ans) a repris le flambeau de son grand-père, de son oncle et de son cousin. Suite à 240 heures de formation prises sur son temps de travail et ses congés, elle effectue une centaine d’interventions dans l’année sur les 600 enregistrées par sa caserne d’Ornans.
Mais c’est davantage pour son engagement auprès des personnes âgées dépendantes que les membres de la Légion d’honneur du Doubs l’ont distinguée. Typhanie est agent des services hospitaliers à Ornans : « Mon travail et mon engagement chez les pompiers sont en lien, il s’agit de service aux personnes, de réconfort... »

Jules Piotte-Renard :

à lui Paris !
À l’heure où d’autres courent les boîtes de nuit, lui rejoint sa caserne de Rougemont où il est sapeur-pompier volontaire, après avoir été jeune sapeur de 12 ans à 16 ans. « C’est mon loisir, avoue-t-il avec un grand sourire. Les copains, je les vois dans la semaine. » Jules (20 ans) a réalisé sa première intervention à 16 ans, auprès d’une personne en détresse, une expérience qui l’a confirmé dans son engagement. Son rêve ? Devenir pompier de Paris, militaire à part entière. Il s’y prépare en première année de faculté de sport à Besançon.