Handball, une initiation haut de gamme au collège Victor Hugo - Besançon

[mercredi 19 avril 2017 14:14]

Et si on jouait avec des pros ?
C’est l’expérience qu’ont pu vivre le 12 avril dernier des élèves du collège Victor-Hugo en accueillant, pour une ½ journée des joueuses l’ESBF.

Cette rencontre entre ces collégiens de la 6e à la 4e et cinq joueuses de l’ESBF -Sabrina Zazaï, Marine Dupuis, Alizée Frécon, Apolline Feuvrier et Alice Barrès (ancienne élève du collège)- a été initiée dans le cadre du partenariat entre le Département et l’ESBF. Le Doubs soutient quatre clubs phares sur le territoire et  développe avec eux des actions en faveur de la réussite éducative. Thomas Déodati, entraîneur de Handball et jeune professeur d'EPS, s’est assuré de l’organisation de l’événement pour l’établissement. Les cinq joueuses ont ainsi endossé le rôle de coach, sous l’œil à la fois amusé et vigilant de Sandrine Mariot-Delerce, entraineur-adjoint  de l’équipe professionnelle de l’ESBF et professeur au collège Victor Hugo (est-ce bien son poste ?). Le quintette a pris son rôle très à cœur et a distillé conseils techniques, tactiques et encouragements aux équipes qui s’affrontaient lors du tournoi. L’après-midi s’est conclu par un moment d’échanges et de dédicaces.

Des joueuses impliquées

Alice Barrès insiste sur l’importance de rencontrer des jeunes élèves pour leur transmettre la passion du hand et les amener à franchir le pas de l’adhésion en club : « Je découvre le métier de coach ! Ce n’est pas facile mais ça se passe dans une très bonne ambiance. C’est un plaisir de partager mon expérience avec eux. C’est important, il faut apprécier tous les sports, j’aime aussi le foot, le volley... En tant que joueuse dans un club professionnel, ces moments font partie de nos missions. »
Marine Dupuis semblait elle aussi satisfaite de ce moment de rencontre : « Ils sont nombreux et motivés. C’est l’occasion de leur montrer que la voie sportive peut être intéressante et que les sportifs de haut niveau sont accessibles. On est comme les autres, on n’a pas besoin de changer sa nature ou son caractère pour réussir. »

Des collégiens ravis

Des messages parfaitement reçus par les collégiens qui, pour certains, avaient déjà eu l’occasion de voir les joueuses en match. Comme Nathan, élève de 4e : « J’ai découvert le hand grâce à l’association sportive du collège. C’est la première fois que je m’entraine avec des professionnelles. C’est bien, on peut avoir des conseils utiles pour progresser dans le sport. Je connaissais déjà les joueuses, je les ai vues en match. » Même son de cloche pour Loumay, élève de 5e : « Je fais partie du club de l’ESBF alors je les connais mais c’est bien qu’elles soient venues au collège, de jouer avec. Elles nous donnent des conseils, comment mieux tirer, être plus dans le jeu. »

Info+
Partenariat et intérêts croisés


Sandrine Mariot-Delerce revient sur le partenariat avec le Département et les intérêts croisés qui ont présidé à cette rencontre : « Ce partenariat occupe une place primordiale. Sur les cinq joueuses présentes, quatre viennent du Doubs et il y en a encore beaucoup d’autres au sein de l’effectif. Le club a à cœur de former des joueuses du département. »
Le parcours des deux entraineurs, formées au club, multiples championnes de France en club et championne du monde en équipe nationale en 2003 prouve que la formation « made in Doubs » fonctionne. L’aubaine était belle pour le collège également car comme Thomas Deodati et Sandrine Mariot-Delerce le soulignent : « Nous avons remarqué un déficit, propre à l’établissement, de représentation féminine dans nos sports collectifs. On espère que cette venue de sportives de haut-niveau va inverser la tendance et les inciter à venir. Collège, Département, ESBF, c’est une belle dynamique qui est à l’œuvre dans cette rencontre. »

Diaporama