Des Archives et des racines historiques

[mardi 2 mai 2017 09:03]
Nos services La culture Des Archives et des racines historiques

Les Archives départementales du Doubs sont ouvertes à tous. Pour promouvoir leurs richesses auprès du grand public et l’inciter à utiliser les documents qu’elles conservent, elles mènent de nombreuses actions comme celle en collaboration avec l’association Des Racines et des Feuilles active dans le quartier de Planoise, à Besançon.

Cette association - connue pour ses cafés des parents, ses cours de langues, ses sorties et ateliers culturels, son accompagnement scolaire… - prépare une exposition photographique consacrée au parcours de Planoise à la Citadelle dans l’espace (via le tramway) et dans le temps (du XVIIe siècle à nos jours). Elle sera visible le 3 mai après-midi à la Citadelle où ses jeunes membres animeront une chasse au trésor et un jeu de memory. L’exposition fera le parallèle entre le Besançon actuel doté de son tramway et le Besançon d’avant, en remontant parfois loin dans le temps… grâce aux cartes étudiées par les enfants lors de leurs visites aux Archives, comme l’explique Aubin Leroy, directeur adjoint des Archives départementales : « Une dizaine d’enfants de l’association est venue accompagnée par des bénévoles pour deux séances et préparer cette exposition. Ils ont à la fois découvert la cartographie, autour d’exemplaires d’époques différentes, et l’évolution dans le temps de leur quartier grâce à nos différents fonds, cartes postales anciennes, gravures, registres du recensement, etc. Une démarche qui a la vertu de mieux faire comprendre notre rôle et l’utilité de la diversité de nos fonds historiques. »

Des enfants impressionnés

Murielle Taïeb, vice-présidente de l’association, confirme : « Cette visite leur a fait connaître le lieu et son rôle de manière concrète et ludique. Concrète car ils ont pu visiter le site, voir des documents anciens dont le plus ancien qui date du 28 décembre 944. Ça les a impressionnés. Ludique, puisqu’ils ont découvert leur quartier sous un angle qu’ils n’imaginaient pas : un village avec sa petite école, une population composée essentiellement de cultivateurs. Ils ont pu constater comme Planoise a changé depuis cette époque. »