icone

Saison numérique #2 : la musique comme vous ne l’avez jamais pratiquée

[jeudi 1 février 2018 16:58]
Nos services La culture Thème Vie des cantons
Evénement
Musique
Saison numérique #2 : la musique comme vous ne l’avez jamais...

La BrutBox est un ensemble de petites boites compactes : chacune est reliée à un capteur capable de transformer le mouvement, le toucher ou la lumière en son. Ensuite, c’est à vous de jouer ! Créée par l’association BrutPop et reprise par le collectif 3615 Señor pendant la Saison numérique #2 , la BrutBox a été expérimentée avec succès par les personnes en situation de handicap.

« Avec la BrutBox, l’innovation technologique, c’est de n’avoir plus qu’un seul bouton », explique malicieusement Antoine Capet, créateur d’installations sonores, éducateur spécialisé et musicothérapeute, l’un des deux membres du BrutPop. Tout est en effet axé sur l’épure pour qu’il y ait le moins possible d’informations à analyser, que ce soit intuitif. Il détaille : « Notre basse et notre guitare n’ont qu’une corde, notre batterie se résume à un bouton, etc. Nos capteurs permettent de décomposer et réduire les gestes musicaux à leur plus simple expression. L’aspect physique du geste est compensé, ce qui permet de passer outre un tremblement, d’utiliser le souffle, la lumière, les possibilités sont multiples. »
Ce couteau suisse musical s’adapte à tous les types de handicap pour une musique vraiment accessible à tous. David Lemoine, musicien et cofondateur de BrutPop : « Nous faisons des ateliers depuis neuf ans et l’idée de fabriquer des instruments commandés depuis une tablette a ouvert le champ des possibles. L’ergonomie est très poussée, tout le monde peut devenir acteur, quel que soit son handicap. »

« C’est super »

Ainsi, avec un minimum d’écoute et des gestes simplifiés, on peut jouer en groupe et faire de la création musicale, « ce que nous faisons régulièrement dans nos ateliers, reprend Antoine Capet. La BrutBox est simple. Les personnes sont tout de suite dans le bain, qu’elles soient en situation de handicap ou neurotypiques. Aucune notion en musique n’est requise. »
Et cela fonctionne ! Le 17 janvier dernier, c’est un groupe de l’Adapei de Besançon (l’Esat Prolabor de Palente) qui a testé la BrutBox à la Friche artistique de Besançon où une série d’ateliers à destination de personnes autistes ou en situation de handicap s’est tenue. Chacun des membres s’est essayé aux différents instruments, guitare, basse, bouton pression, détecteur de mouvement… Toute la gamme a été passée en revue. Des morceaux ont été joués en solo, duo, trio ou avec « tout l’orchestre . Autre intérêt en complément de la création musicale, notamment pour ce groupe de l’Adapei, la BrutBox permet de travailler la motricité fine, la concentration, l’appartenance et l’intégration à un groupe en dehors du cadre de travail traditionnel. Et les résultats sont visibles : ici un bégaiement disparaît, là une participation se fait plus volontaire et spontanée, les sourires se multiplient, la timidité s’estompe, les questions fusent. « C’est génial ! », s’enthousiasme Dominique. « J’aimerais qu’on fasse ça plus souvent », confie Claude . Ou encore Estelle : « Je chante un peu de karaoké mais je n’avais encore jamais touché un instrument, c’est super ! »

A venir

Vos prochains rendez-vous tout public pour tester la BrutBox avec 3615 Señor :
Le 2 février à la médiathèque intercommunale du Val du Drugeon à Frasne à 17h
Tel : 03 81 38 32 93
Le 3 février à la bibliothèque Louis Pergaud à Maîche à 10h30
Tel : 03 81 64 18 61
Le 9 février à la bibliothèque à Arbouans à 17h30
Tel : 03 81 31 83 29
Le 10 février à la bibliothèque à Pouilley-les-Vignes à 10h30
Tel : 03 81 55 49 05
Le 17 février à la médiathèque « la Passerelle » à Ornans à 14h
Tel : 03 81 62 13 52

En savoir plus : http://www.saisonscap25.fr/ ; http://brutpop.blogspot.fr/ ; http://3615senor.org/

Saison numérique#2 : une résidence qui a du sens

BrutPop est en résidence à la Friche artistique de Besançon dans le cadre de la Saison numérique #2 pendant une quinzaine de jours aux côtés de 3615 Señor. Cela permet au collectif bisontin de se doter de « sa » BrutBox.  Antoine Capet, de BrutPop : « Nous travaillons tout en open source pour que la BrutBox soit reproductible. Notre but est d’essaimer. Être en résidence ici est une très bonne opportunité de pouvoir passer le témoin à 3615 Señor dans de bonnes conditions. »
Ben Farey, de 3615 Señor : « Techniquement, nous sommes capables de la fabriquer, mais nous souhaitions voir ses créateurs l’utiliser pour mieux nous l’approprier ensuite. » Même son de cloche chez Guillaume Bertrand, l’autre 3615 Señor : « Notre idée est de construire un kit de base modulable et d’apporter notre touche personnelle. Mais il était important pour nous aussi de pouvoir réfléchir avec BrutPop sur comment travailler avec, comment faire créer, amener les gens ailleurs, multiplier les utilisations, les publics à toucher. Cette résidence est un vrai moment de recherche et développement rendu possible par la Saison numérique départementale. Nous allons pouvoir concevoir des futures interventions en milieu spécialisé, auprès des publics empêchés, travailler autour du sensoriel et du musical. »

Diaporama