icone

Un plan d’investissement de 10 M€ pour les Ehpad

[lundi 19 mars 2018 17:43]
Nos services Solidarités humaines Thème Info
Action sociale
Un plan d’investissement de 10 M€ pour les Ehpad

10 millions d’euros : c’est le montant du plan d’investissement que le Département a prévu de consacrer à l’amélioration des conditions d’accueil et de travail en EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). La présidente du Département, Christine Bouquin, a reçu le 16 mars les présidents et directeurs des établissements publics et privés non commerciaux pour leur présenter ce plan et pour échanger sur les modalités d’application, dans le respect des missions dévolues au Département. Le projet sera présenté à l’Assemblée départementale du lundi 26 mars.


Des perspectives positives

Tous les intervenants des EHPAD, de centres hospitaliers, de centre de (longs) séjours, de mutuelles… ont salué l’initiative prise à point nommé par le Département du Doubs dans le contexte actuel. « C’est une volonté politique et budgétaire forte et volontariste que nous mettons ainsi en action », a expliqué Christine Bouquin, présidente du Département.  Les critères d’attribution sont centrés sur le décloisonnement des chambres doubles pour accroître le nombre de chambres individuelles. « Il en va du respect de la personne, y compris dans les gestes professionnels accomplis au quotidien », a souligné Christine Bouquin. Les investissements en faveur des économies d’énergie sont aussi pris en compte car ils auront des répercussions favorables sur les coûts de fonctionnement.  Enfin, le déploiement de nouveaux services d’accompagnement, mais aussi le recours à la domotique, à la robotique qui peuvent contribuer à améliorer les conditions de travail du personnel et les conditions de vie des résidents rentreront dans les critères de sélection également.
Les échanges ont porté sur d’autres critères à prendre en compte comme les situations urgentes (conséquences d’une  fermeture de maison de retraite sur les structures du secteur), comme le prix de journée, ou encore l’intégration ou non de certaines opérations en cours.
Les modalités définitives de mise en œuvre de ce plan d’investissement seront présentées à l’Assemblée départementale du lundi 26 mars.


Les personnes âgées au cœur du projet C@P 25

L’autonomie des personnes âgées et les problématiques liées au vieillissement sont des enjeux de société majeurs. En effet, le nombre de bénéficiaire de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) augmente en moyenne de  1,4% par an. Dans le cadre de son projet C@P25, le Département du Doubs fait de l’accompagnement des personnes âgées dépendantes sa priorité. Christine Bouquin : « Nous parlons de l’humain : comment assurer à nos aînés un parcours de vie digne ? Nous sommes fiers au Département d’avoir cette compétence. Avec l’augmentation des situations de forte dépendance et de perte d’autonomie, les établissements changent. Si le maintien à domicile reste une priorité, cette solution a ses limites. »

En 2017 dans le Doubs, 7 359 personnes ont bénéficié de l’APA à domicile et 3 990 de l’APA en établissement. Il existe 4 475 places d’hébergement pour les personnes âgées. 26 personnes sont accueillies en famille d’accueil dont 8 personnes âgées et 18 personnes en situation de handicap.


En savoir plus sur la politique de solidarités humaines du Département : https://www.doubs.fr/index.php/solidarites 

Info+
L’engagement de C@P25 pour le bien vieillir, c’est aussi :



Proposer des alternatives innovantes  à l’image de l’accueil familial des personnes âgées et/ou handicapées

L’accueil familial permet à des personnes de bénéficier d’un accueil au sein d’une famille. La personne est hébergée, à titre temporaire ou permanent, au domicile d’un particulier agréé par le Département. Elle partage la vie de famille de l’accueillant et bénéficie d’un accompagnement personnalisé, adapté à ses besoins.


Encourager et faciliter le maintien à domicile

Financement des travaux d’adaptation du logement privé, développement de nouvelles formes d’habitat et de nouvelles modalités d’accès aux services de la vie quotidienne : tout est mis en place pour faciliter le maintien à domicile des personnes âgées.


Mutualiser les interventions

Dans le Doubs, six Services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD) expérimentent la mutualisation des interventions au domicile des usagers.
Ils assureront les missions des Services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) et des Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD).


Assurer l’équité territoriale

Le CPOM (Contrat pluriannuel d’objectif et de moyens) est un outil de contractualisation avec les gestionnaires d’établissement ou de service. Il donne une vision pluriannuelle des financements en fixant des objectifs à accomplir. C’est un contrat de confiance entre la collectivité et les gestionnaires de structures sociales et médicosociales.

Diaporama