icone

Collège de Quingey, les travaux ont débuté

[jeudi 3 mai 2018 16:21]
Nos services L'éducation Thème Info
Collège
Collège de Quingey, les travaux ont débuté

Les travaux d’extension et de restructuration du collège Félix-Gaffiot sont lancés depuis novembre. La pose officielle et symbolique de la première pierre a eu lieu ce mardi 24 avril en présence de Christine Bouquin, présidente du Département, Virginie Chavey, vice-présidente en charge des collèges, Raphaël Bartolt, préfet du Doubs, de Jean-Marie Renault, directeur de l'Inspection académique du Doubs et de nombreux autres officiels. Livraison prévue pour 2020.


L’ensemble des travaux représente un investissement de 12 M€ pour le Département. Le chantier est estimé à 35 mois – dont deux de préparation  - pour une livraison finale prévue en novembre 2020. Le chantier aura lieu en site occupé. A l’issu des travaux, le collège passera à une surface utile de 4 140 m² (contre 2 800 actuellement, soit + 48%) et sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Quatre étapes jalonneront cette opération. Ce fractionnement permet de mener les différents travaux dans un site en activité en toute sécurité. 


Un lieu de vie inscrit dans le territoire

Christine Bouquin, présidente du Département : « ce matin, nous avons posé la première pierre du collège du futur. Mais ce ne sont pas que des matériaux, c’est aussi un lieu de vie inscrit dans un territoire. C’est une mission à la fois lourde et passionnante d’être, avec les équipes pédagogiques, acteur de la réussite  de nos collégiens. Leur réussite passe par des bâtiments modernes, fonctionnels, propres et entretenus avec un accès numérique, une restauration scolaire de qualité, une politique en faveur de la jeunesse dynamique, des infrastructures sportives mutualisées… Tout cela montre assez bien le rôle et la proximité de notre collectivité.
François Feuvrier, principal du collège : «cette réhabilitation est un bel exemple concret d’une réalisation collective pour nos enfants. Ce collège, ce sont 422 élèves de 37 communes dont 93 % de demi-pensionnaires. Le programme de phasage a été  réfléchi dans un souci constant de sécurité et de fonctionnement du collège. Je tiens à remercier les équipes du Département pour leur écoute. »