icone

Jean-Claude Barbeaux nouveau prix Louis-Pergaud !

[jeudi 13 décembre 2018 17:22]
Nos services La culture Thème Info
Culture
Jean-Claude Barbeaux nouveau prix Louis-Pergaud !

C’est à l’Hôtel du Département que l’auteur et journaliste Jean-Claude Barbeaux s’est vu remettre, ce 13 décembre, le prix Pergaud 2018 pour "Franche Comté 1968" paru aux éditions du Sékoya. Il a reçu le prix des mains de Ludovic Fagaut, vice-président en charge notamment des actions culturelles et de la lecture, représentant la présidente Christine Bouquin.

Jean-Claude Barbeaux succède à Arnaud Friedmann, lauréat du prix en 2016 pour « La vie secrète du fonctionnaire » (éditions Lattès) et à Guy Thomas, lauréat en 2017 pour « Chevrotines et folies douces » (poèmes, Le bruit des autres, Palaiseau). Ludovic Fagaut, vice-président du Département : « Nous sommes fiers d’accueillir ce prix. Le Département agit pour la lecture que ce soit à travers le soutien de manifestations et festivals, par notre médiathèque départementale et son réseau de 250 bibliothèques et médiathèques. Nous sommes actifs dans ce domaine parce que lire concourt à la réussite éducative et ce prix Pergaud contribue à l’attractivité du territoire, ce sont là deux piliers de C@P25. Je remercie également le jury pour son travail et notamment la sélection très pointue qui a été opérée.

Un portrait qui fait écho à l’actualité

Pierre Gérard, président du jury du prix Louis-Pergaud et de l’association Les Francs comtois à Paris et en Ile de France, était aux côtés de Ludovic Fagaut et d’autres élus du Département : « Ce prix a été institué en 1953 par notre association pour maintenir la mémoire de Louis Pergaud. Avec "Franche Comté 1968", Jean-Claude Barbeaux fait le portrait de la région, il traduit l’atmosphère qui y régnait en mai et juin. La Franche-Comté a connu les prémisses de mai 68. Les événements de ces dernières semaines lui donnent une résonnance particulière. »
Jean-Claude Barbeaux : « Avec un bandeau « Louis-Pergaud » sur mon livre, je peux vous dire que l’on fait moins le malin. C’est une reconnaissance qui compte. Je dédie ce prix à ma famille. J’ai une pensée aussi pour Delphine Pergaud, l’épouse de Louis Pergaud qui a attendu avec espoir pendant des années, comme de nombreuses femmes, le retour de son mari porté disparu en 1915. Dans mon livre, je dresse le portrait de la Franche-Comté, elle a à la fois beaucoup et peu changé. »
Le Prix Louis Pergaud est décerné à un écrivain dont l'œuvre concerne la Franche-Comté ou qui est comtois.


Photos Yves Petit

Diaporama