icone

Handball, play-offs, ESBF, malgré la défaite l’Europe reste accessible

[vendredi 26 avril 2019 11:43]
Nos services Sport et jeunesse Thème Info
Sport
Evénement
Handball, play-offs, ESBF, malgré la défaite l’Europe reste ...

Parrainé par le Département, ce match retour des ¼ de finales de play-offs de ce 24 avril a tenu toutes ses promesses. Malgré un match une abnégation de chaque instant et une victoire à la fin du temps réglementaire, l’ESBF n’accédera pas aux ½ finales. Mais l’heure du bilan n’a pas encore sonné !

Après la défaite cuisante contre Nantes à l’aller, les filles de l’ESBF devaient remonter 8 buts pour revenir dans le jeu. Ce qu’elles ont réussi à faire pendant une dizaine de minutes pendant lesquelles le public du palais des sports était en fusion. Mais à quelques minutes de la fin de la rencontre, l’équipe de Nantes qui avait beaucoup douté est revenue dans la partie et a finalement stoppé l’hémorragie. La victoire 26 – 22 de l’ESBF n’a donc pas suffit. Néanmoins, elle sort de la compétition la tête haute et avec l’envie d’en découdre pour arracher la 5ème place du championnat de France, qualificative pour la Coupe d’Europe.


Une 5ème place à décrocher

Raphaëlle Tervel, entraîneur de l’ESBF : « Nous avons vécu le pire et le meilleur en même temps. C’est à l’image de ces derniers jours. Après la défaite à Nantes à l’aller, il fallait une réaction exceptionnelle. Nous l’avons eue et en regardant notre match, on voit qu’on était dans le vrai. On était capable de le faire. Entre les deux matchs, ce fut émotionnellement très dense. Il y a eu une énorme débauche d’énergie et nous ne sommes pas passées loin de l’exploit. Il reste désormais une 5ème place à aller chercher. On ne va rien lâcher et on vous attend nombreux le samedi 4 mai pour recevoir Toulon. La saison sera exceptionnelle si on décroche à nouveau l’Europe. L’heure n’est donc pas encore au bilan. »


Beaucoup de travail

Sandrine Mariot-Delerce, adjointe de Raphaëlle Tervel : « Nos deux matchs contre Nantes sont à l’opposé l’un de l’autre. Nous sommes passées de la pire à la meilleure défense. Tout a été mis dans ce match retour, de l’envie, de la rage, de l’engagement, de la combativité. Chapeau à toutes les joueuses car ces jours ont été difficiles, nous sommes allées puiser dans nos ressources. »
Allan Heine, l’entraîneur danois de Nantes, reconnaissait la valeur de l’équipe bisontine à l’issue du match : « Merci tout d’abord pour l’ambiance de ce match. Vous pouvez également être fiers de votre équipe qui nous a rendu la tâche très difficile, comme toujours. Merci pour ce très bon match et à l’année prochaine. Face à vous, je sais que ce sera encore des matchs très compliqués ! »

Photos Yves Petit