La M.S.A. - Mutualité Sociale Agricole

Depuis 80 ans, la MSA, organisme mutualiste, assure la protection sociale du monde agricole et rural. Elle prend en charge les salariés agricoles et autres actifs non salariés, les chefs d’exploitation, ainsi que leurs ayants droit, et les retraités du monde agricole.

La MSA mène des actions à caractère sanitaire et social en complément de la protection sociale légale, tout en développant des services adaptés aux besoins de ses ressortissants, notamment les plus âgés d’entre eux.

La MSA et le maintien à domicile des personnes âgées

L’accroissement de l’espérance de vie impose une politique de maintien à domicile fondée sur un programme d’actions adaptées de préservation de l’autonomie des personnes âgées.

Prévenir les risques liés au vieillissement par un accompagnement personnalisé est donc devenu un axe prioritaire de la MSA FRANCHE COMTE.
 
Cette vision est partagée par d’autres Caisses de Retraite (Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail de Bourgogne / Franche Comté – CARSAT ex CRAM,MSA Bourgogne,RSI Franche Comté) dans une approche inter régime innovante portée par le Groupement d’Intérêt Economique « Ingénierie Maintien à domicile des Personnes Agées » (GIE – IMPA).

Cette mutualisation desmoyens de la Sécurité Sociale associe la personne à son maintien à domicile et garantit l’équité des réponses au besoin par :
• l’évaluation globale au domicile dans une approche personnalisée de la personne âgée GIR 5 et 6 (effectivité des actes de la vie domestique et sociale, habitat, mesure de l’autonomie, repérage des fragilités), évaluation qui se traduit par un plan d’aide personnalisé (960 plans en Franche Comté en 2009) offrant un panier de services adaptés,
• la sécurisation de la sortie d’hospitalisation par un accompagnement personnalisé de 25 heures d’aide dans les 3 semaines qui suivent le retour à domicile (255 en 2009).

Répondant ainsi aux grands défis de notre temps, la MSA s’engage pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie.

Chantal TISSERAND