Activités agricoles et forestières

Quelques chiffres qui caractérisent l’agriculture dans le Doubs (chiffres issus du Recensement général agricole -RGA- de 2010) :

  • Surface globale d’environ 500 000 ha (dont presque la moitié en forêt et bois) pour 220 000 ha de surface agricole utile (SAU) dont 70 % de surface toujours en herbe (STH)

  • 2 600 exploitations agricoles (EA) professionnelles d’une SAU moyenne de 85 ha (7 000 emplois au total mais - 20% des EA en 10 ans avec poursuite de l’agrandissement et de la restructuration des exploitations) avec des volumes laitiers produits en augmentation de 43 % entre 2010 et 2015 (explication : attributions laitières supplémentaires du bassin laitier Grand Est depuis 2011 préfigurant la fin des quotas laitiers de 2015)

  • 6 000 actifs agricoles

  • Spécialisation en production lait (82%), avec AOP fromagères : Comté, Morbier, Mont d’Or,…

  • Meilleur taux de renouvellement des générations en France (1 installation pour 1 départ en zone AOP et 1 pour 2 hors zone AOP) avec un âge moyen des agriculteurs de : 44 ans. Moyenne de 75 installations aidées/an (27% des femmes) dont les ¾ sous forme sociétaire, les 2/3 en zone de montagne, 30% en hors cadre familial

  • Dans les 10 prochaines années, en France, 45% des exploitants auront atteint l’âge légal du départ en retraite

  • Plus d’1/3 des exploitations agricoles sont sous forme sociétaire (EARL, GAEC,…)

  • 255 entreprises agroalimentaires employant 2 830 salariés (dont 126 fruitières) au 31/12/2015

Localisation du ou des services DDET (Direction du Développement et de l’Équilibre des Territoires) Activités agricoles et forestières

Concrètement, le Département agit au travers des dispositifs suivants :

  • Le Plan pour la Compétitivité et l’Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) qui regroupe les 3 programmes spécifiques suivants : aide aux bâtiments d’élevage (ex Plan de modernisation des bâtiments d’élevage - PMBE) avec 2 volets : intégration paysagère et gestion des effluents, le plan de performance énergétique (PPE) et le dispositif en faveur de la réduction des intrants.
  • Electrification rurale,
  • Installation des jeunes agriculteurs en zone basse,
  • Transmission des exploitations agricoles,
  • Aides aux industries agro-alimentaires (IAA),
  • Soutien aux organisations professionnelles et aux manifestations agricoles,
  • Salon de l’agriculture,
  • Appui et conseils aux exploitations agricoles, notamment les agriculteurs en difficulté.

Dans le Doubs, la forêt couvre 43 % du territoire départemental (moyenne nationale : 28 %). Elle est détenue à 56 % par des personnes publiques (à 90 % des communes) qui se sont organisées pour gérer cette ressource avec l’appui de l’Office National des Forêts (ONF) et qui mobilisent 80 % de la ressource bois. Les forêts privées appartiennent essentiellement à près de 53 000 particuliers, qui possèdent une surface moyenne d’à peine 2 ha par propriétaire (90 % des propriétaires privés du département possèdent une surface inférieure à 4 ha, seuil minimal permettant une bonne gestion forestière et 70 % possèdent moins de 1 ha).

La forêt et le bois constituent des éléments clés de l’économie rurale du Département, et procurent des recettes importantes à de nombreuses communes.

La filière forêt-bois, confrontée à une concurrence internationale, tant au niveau des achats, du sciage que de la transformation du bois de nos forêts, doit rester compétitive en s’organisant et en se dotant d’outils performants.

Concrètement, le Département agit au travers des dispositifs suivants :

  • la restructuration foncière forestière,
  • l’aide aux investissements en infrastructures forestières (dessertes forestières),
  • l’aide aux investissements matériels des entreprises d’exploitation forestière (ETF),
  • l’amélioration économique des peuplements forestiers,
  • l’utilisation du bois dans la construction,
  • la gestion des forêts départementales.

Suite à l’achèvement du Contrat d’Aide à la Compétitivité (CAC) forêt bois régional, un nouveau contrat de filière forêt bois est en cours de définition au niveau régional. Il couvrira la période 2017-2027.

 

Signaler une erreur sur la page