BESANÇON-1

BESANÇON-1 Population (données INSEE 2014) 29424 habitants BESANÇON-1

Besançon 1 : un canton vitrine de l’agglomération

Serti de charmants villages, ce canton constitue le premier pôle d’attractivité de Besançon avec la zone commerciale de Châteaufarine, le parc industriel Lafayette, Témis Santé où se déploie le nouveau quartier Les Hauts du Chazal...

Les conseillers départementaux Myriam Lemercier et Gérard Galliot en compagnie du nouveau principal du collège Diderot, Gilles Grillot.

Les années 1960/70 ont vu éclore le quartier de Planoise pour faire face à l’expansion démographique de Besançon, les années 2000/2010 voient pousser les Hauts du Chazal, avec son habitat collectif qui se déploie aux abords d’un vaste pôle santé, avec la faculté de médecine, le pôle fédératif du cancer, la Maison des Familles perchée au-dessus de Centre hospitalier régional universitaire… Un nouveau quartier desservi par le tram. Pour compléter cette vitrine dynamique d’une ville en mutation, la zone commerciale de Châteaufarine s’est modernisée récemment encore, renforçant ainsi son rôle de leader. La zone d’activité Lafayette, avec ses fleurons industriels, et celles du Syndicat mixte de l’aire urbaine de Besançon-ouest affichent complets, tandis que la nouvelle zone de l’Échange commence à se remplir.

Deux collèges remis à neuf

Les opérations de rénovation urbaine transforment le quartier de Planoise (voir encadré). Le Département a apporté sa pierre à l’édifice, notamment en remettant à neuf les deux collèges du canton : Voltaire et Diderot. Si le premier établissement est connu pour son pôle d’excellence en allemand – avec une classe bi-langue en 6e –, le second compte parmi les pionniers du programme national Collèges connectés. Parallèlement, suivant des priorités nationales aussi, il a fait de l’action contre le décrochage scolaire sa priorité, et s’appuie pour ce faire sur un réseau de partenaires dont l’association Pari. Celle-ci, avec l’aide du Département, poursuit depuis longtemps un accompagnement scolaire efficace.

« Notre canton est riche de nombreuses structures citoyennes, sportives, culturelles qui nourrissent la vie sociale et tissent des liens solides, loin des stéréotypes », affirment les deux conseillers départementaux, Myriam Lemercier et Gérard Galliot, citant notamment les écoles de musique d’Audeux et de Grandfontaine, le Carrefour d’animation et d’expression musicale de Planoise, les bibliothèques locales, le Planoise Karaté académy, ou encore le complexe sportif de Franois mutualisé entre plusieurs clubs. Trait d’union entre tous, le Département les suit et les soutient dans leurs réalisations et leurs projets.

Un habitat rénové  pour être bien dans sa ville

La rénovation du quartier de Planoise se poursuit.Les programmes successifs de rénovation urbaine ont peu à peu transformé le quartier de Planoise, avec le concours financier du Département. Tandis que la construction et la rénovation de logements sociaux se poursuivent, l’un des objectifs majeurs du programme en cours est de créer des axes de déplacement à pied et à vélo entre les différents secteurs et pôles d’attraction : centres commerciaux (Cassin, Île de France, Époisses), culturels (théâtre de l’Espace, centre Nelson-Madela, Maison de quartier), collèges…

Habitat 25, présidé par Françoise Branget, vice-présidente du Département – où siège aussi Myriam Lemercier – compte plus de 1500 logements à Planoise et dans les communes avoisinantes. Cet office public de l’habitat achève une opération de construction de 15 appartements et une autre de réhabilitation de 66 logements, avenue de l’Île de France. Courant 2016, Habitat 25 ouvrira une agence à Planoise, avec une vingtaine de collaborateurs, afin d’accompagner au plus près les locataires et les demandeurs dans leurs démarches.

Un établissement public de santé remis à neuf

« Quatre ans après leur inauguration, les bâtiments sont toujours aussi fonctionnels et agréables à vivre », déclare Jean-Paul Essert. Directeur du centre de soins et d’hébergement Jacques-Weinman, situé à Avanne-Aveney, depuis 1999, il en a piloté la remise à neuf complète. Le chantier s’était déroulé en site occupé – un challenge ! ‒ de 2007 à 2011 pour créer un pôle central d’où rayonnent les bâtiments d’hébergement et de service.

Cet établissement public de santé compte 280 places dont 91 réservés aux soins de longue durée, 10 places d’accueil temporaire et 10 autres d’accueil de jour.

Pour l’attribution de l’Allocation personnalisée d’autonomie, une convention lie l’établissement et le Département afin de faciliter les démarches des familles. Les résidents n’ont ainsi qu’à s’acquitter du reste à charge.

Communes AVANNE AVENEY BESANCON CHEMAUDIN DANNEMARIE SUR CRETE FRANOIS GRANDFONTAINE RANCENAY VAUX LES PRES
Categories Territoire