Lancement de l’observatoire de la Charte gestion économe de l’espace

Comme d’autres territoires en France, le Doubs partage le constat national de l’accélération de l’artificialisation de l’espace. Les tensions sur le foncier, dans l’arbitrage entre espaces agricoles, espaces naturels et espaces construits sont importantes, non seulement dans les zones périurbaines, mais aussi plus singulièrement, dans les zones plus strictement rurales où interviennent le dynamisme de l’agriculture et/ou la situation frontalière.

Le Département s’était déjà engagé en 2013 en signant, aux côtés de la Chambre d’agriculture, de la DDT (Direction départementale des territoires) et des deux associations de maires du Doubs, la «Charte départementale pour la gestion économe de l’espace ».

Depuis le 14 septembre 2016, les partenaires se sont engagés à aller plus loin en lançant un observatoire de la gestion économe du foncier qui aura pour but de mutualiser les connaissances sur l’utilisation du foncier, et de les diffuser.