icone

Le budget 2019 : solide et déterminé

Le Conseil départemental a examiné, les 17 et 18 décembre, son budget primitif 2019 qui a été adopté par la majorité. Il s’équilibre à 550 M€ (en hausse de 1,1% par rapport à 2018). Malgré les contraintes et les incertitudes qui pèsent sur les finances locales avec l’annonce de la réforme de la fiscalité locale en 2020, le budget primitif 2019 reflète la volonté forte de la majorité réunie autour de Christine Bouquin de remplir les engagements pris dans C@P25.

Budget 2019

Accédez au budget 2019 en détail sur la plateforme OPEN DATA

Le Département est garant des solidarités humaines et territoriales. Il travaille au quotidien à améliorer la qualité de vie des habitants du Doubs sur tout le territoire et à accompagner au mieux les personnes les plus vulnérables. « En 2015, nous avons bâti C@P 25 sur une approche pragmatique de l’avenir de notre Département, explique Christine Bouquin, la présidente du Conseil départemental. Ce budget suit cette ligne de conduite. Nous avons pris un engagement autour de deux convictions fortes vis-à-vis des habitants du Doubs : le matraquage fiscal ne sert personne, bien au contraire. Nous poursuivons notre engagement de ne pas augmenter notre taux sur le foncier bâti en le maintenant à 18,08% sur la durée de notre mandat. Notre seconde conviction est d’avoir une perspective, un cap stable, constant. C’est ce que nous apporte la dimension pluriannuelle de C@P25. »

Priorité au logement et à l’insertion

« S’agissant des solidarités humaines, et plus que jamais, le Département joue le rôle d’amortisseur social, poursuit la présidente. Elles représentent plus de la moitié du budget de la collectivité. Œuvrer au bien-être et à l’épanouissement de tous au quotidien, tout en préservant les capacités d’accompagnement pour l’avenir, voici notre objectif majeur. C'est pourquoi, dans le domaine du logement, nous allons porter deux actions fortes en 2019: l'expérimentation de Logement d'abord et un soutien financier au logement social. » 
Les solidarités restent au cœur de ce budget avec le nouveau plan départemental pour l’insertion et pour l’emploi (PDIE) volontariste et dynamique. Ce PDIE permettra d'accompagner chaque personne vers la formation et l'emploi. A cela s’ajoutent le nouveau plan département d’action pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD) ; le schéma directeur immobilier départemental pour donner aux habitants du Doubs une offre de service social de proximité plus accessible et plus efficiente.

Des temps très forts en 2019

Sur le développement humain, l’attention reste focalisée sur la qualité de vie sur tous les territoires. L’année 2019 connaîtra plusieurs temps très forts, rythmée par la célébration du Bicentenaire Courbet et ses nombreux rendez-vous ; la reconduite des Saisons C@P 25 avec, pour la première année, « Patrimoine commun » qui aura lieu cet automne et fera (re)découvrir des lieux patrimoniaux ; le lancement du projet JO 2024 pour créer une dynamique inclusive autour des Jeux Paralympiques et faire évoluer, grâce au sport, le regard sur les personnes en situation de handicap.
Concernant les collèges, leur programme de modernisation se poursuit, tout comme celui de lutte contre le gaspillage alimentaire. Des audits énergétiques complèteront les outils de gestion dynamique à disposition du Département pour poursuivre les opérations d’entretien et de modernisation de ces établissements. Cette modernisation passe également par la mise à niveau des câblages, systèmes informatiques ainsi que la rénovation des serveurs et des réseaux pour que les efforts du Département en matière de numérique éducatif continuent à porter leurs fruits. 
Enfin, le déploiement du très haut débit progresse à un rythme élevé pour atteindre l’objectif ambitieux d’une couverture complète du territoire en fibre d’ici 2022. Compte-tenu de la situation rencontrée cette année, une attention particulière sera portée à la question de l’eau. La dynamique territoriale s’accélère avec la mise en œuvre des P@C, des investissements en hausse pour les routes départementales, tout en s’appuyant sur le schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public pour investir les territoires.