Modernisation des collèges du Doubs

Le Département du Doubs mène un programme d’envergure pour la modernisation des collèges du département. Ce programme démarré en 2004, pour un montant de 524 millions d’euros est aux deux tiers réalisé. Il vise à garantir à tous les collégiens des conditions d’accueil modernes, une parfaite fonctionnalité des locaux et des équipements en lien avec les projets pédagogiques des établissements. Ce programme permettra à terme la rénovation ou la construction de 40 collèges sur les 44 que compte le département.

Le Doubs compte 44 collèges publics (sur 46 sites) scolarisant 21 548 élèves. A l’horizon 2020, les projections font état globalement d’une quasi stabilité des effectifs (variation : + 100 élèves).

Si l’appareil de formation apparait bien dimensionné, toutefois certains établissements connaîtront des situations de sureffectifs, notamment dans l’agglomération de Montbéliard, qui nécessiteront de procéder à des ajustements de leurs périmètres de recrutement.

Conformément au projet politique « C@p 25 », le nouveau plan de modernisation des collèges s’attachera donc sur la période de 2016-2021 à prendre en compte l’ensemble des collèges n’ayant fait l’objet d’aucune restructuration dans les dix dernières années.

17 établissements sont concernés : Besançon « Victor-Hugo », Bethoncourt, Blamont, Châtillon-le-Duc, Clerval, Frasne, Hérimoncourt, Pierrefontaine-les-Varans, Pontarlier « Grenier » et « Malraux », Pouilley-les-Vignes, Quingey, Saint-Hippolyte, Sancey, Saône, Seloncourt et le site de Villers-le-Lac du collège « Jean-Claude Bouquet-Val de Morteau » à Morteau.

Ce plan tiendra compte des capacités financières (de 45 à 49 M€ de 2016 à 2021) de la Collectivité tout en répondant aux exigences du développement soutenable et des nouveaux usages numériques comme des enjeux d’adaptation aux réglementations relatives à la sécurité, à l’hygiène alimentaire et à l’accessibilité des bâtiments. Il prendra bien entendu en compte les besoins des équipes éducatives des collèges, notamment dans le cadre de la mise en œuvre au 1er septembre 2016 de la réforme des collèges, ainsi que les ajustements nécessaires sur les sectorisations de certains établissements. Par ailleurs, l’accès par les associations des équipements communs, notamment sportifs des collèges sera promue ainsi que la mutualisation avec les communes et leur EPCI recherchée.

A la suite d’une importante phase de diagnostic conduite par les services, un bilan portant sur l’état « sanitaire » et fonctionnel des bâtiments de chacun des 17 établissements a été dressé. A partir de ce dernier, des propositions d’interventions phasées dans le temps seront soumises à l’Assemblée départementale du 17 octobre prochain dans le cadre de l’adoption du nouveau plan de modernisation des collèges.

 

Signaler une erreur sur la page