Portes du Haut-Doubs : une communauté de communes à énergie positive

Date article mercredi 18 octobre 2017 Rubrique Doubs et vous Sur votre territoire Thème Aménagement Portes du Haut-Doubs : une communauté de communes à énergie ...

La maison intercommunale a été inaugurée le samedi 25 septembre sous un soleil radieux, en présence de nombreuses personnalités. Albert Grosperrin, président des Portes du Haut-Doubs, Fabrice Mercier, directeur général des services, et ses collaborateurs, ont accueilli un public curieux tout au long de l’après-midi.

Le contexte

Trop à l’étroit dans leurs anciens locaux au centre de Valdahon, les services de la Communauté de communes disposent désormais de locaux fonctionnels et chaleureux, à énergie positive : c’est-à-dire qu’ils produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Situés rue Denis-Papin, à l’entrée sud de la commune, ils accueillent aussi d’autres services à la population : la ludothèque gérée par Familles rurales, l’école intercommunale de musique – qui fêtera ses 30 ans en 2018 ‒ et le Relais assistantes maternelles. Ce qui en fait un pôle attractif pour les 47 communes membres (55 villages) et 25 147 habitants.
Ce territoire connaît une dynamique démographique remarquable qui s’explique par la présence du camp militaire, par la proximité de Besançon, mais aussi par l’attractivité de la Suisse. Il compte 8 618 emplois, mais la population active s’élève à 12 539 personnes : 12,5% travaillent de l’autre côté de la frontière. Relativement faible, le taux de chômage s’établit à 6,8%. Deux entreprises mènent des projets de développement importants : SIS à Avoudrey et Étalans (+ 500 emplois) et l’Ermitage à Guyans-Durnes (+ 6 500 m², + 15 emplois).

La réalisation

 « Comme nous sommes engagés dans une démarche de "Territoire à énergie positive pour la croissance verte", nous nous devions d’être exemplaires ! », fait observer Albert Grosperrin, président de la Communauté de communes. Le bois a donc été privilégié pour la construction de ce bâtiment de 723 m3 créé par Serge Ferrini, maître d’œuvre. Un partenariat étroit a été établi avec l’ADIB (Association de développement des industries du bois) et l’ONF (Office national des forêts). Il est vrai que la forêt couvre 34% de ce territoire, soit 19 200 hectares (88% appartenant aux communes). Ainsi, 161 m3 de résineux d’Adam-les-Vercel ont constitué l’ossature, 10 m3 de feuillus de Vercel ont été utilisés pour les huisseries. L’isolation est en laine de bois. Des panneaux photovoltaïques complètent les installations.

Le montage financier

Le coût total de l’opération atteint 1 440 000 €, couvert par des subventions à hauteur de 46% via l’État, le Département, la Région, l’ADEME, la CAF et la réserve parlementaire de la députée Annie Genevard. La participation du Département s’élève à 101 888 €, pour l’aménagement des locaux administratifs et des salles socio-culturelles.
« Délais et devis ont été bien respectés », se réjouit Albert Grosperrin. « Après déduction de la vente de notre bâtiment ancien, le reste à charge est de 484 000 €. »

Le point de vue du président de l’intercommunalité

« Depuis plusieurs années déjà, notre Communauté de communes met à disposition des élus locaux une équipe d'ingénierie, rappelle le président Albert Grosperrin. Nombreux sont les services à la population mis en place, tels le relais petite enfance, le transport à la demande la piscine, la gestion des déchets en partenariat avec Préval. Nous avons adhéré au Syndicat mixte du Très haut débit afin de préparer l'avenir. Après être passé en fiscalité professionnelle unique, nous avons signé un pacte financier et fiscal afin de partager la croissance entre intercommunalité et communes. Il s'agit là d'un geste fort témoignant de la bonne entente au niveau de notre collectivité. »
« Outre les compétences Gemapi eau et assainissement qui vont nous être transmises, poursuit-il, nous travaillons actuellement au diagnostic du PLUI valant SCOT. Il s'agit pour nous de conserver l'authenticité de notre territoire tout en préparant l’avenir. Dans le cadre de la transition énergétique, nombreuses sont les actions conduites. J'en citerai une : la rénovation de l'éclairage public, sous maitrise d'œuvre du SYDED, qui nous permettra de passer en ampoules à LED les 3 200 points lumineux de 36 communes. »
« Notre collectivité fêtera l'an prochain ses 20 années d'existence. Ce sera l’occasion de rendre hommage à mes prédécesseurs, Bernard Canteneur et Freddy Borremans, ainsi qu’à Georges Gruillot, ancien président du Département qui, dès les années 80, a habitué les élus des cantons de Pierrefontaine et Vercel à travailler ensemble. »