icone

Valonne / Un bâtiment dédié au périscolaire et à la culture

Date article vendredi 8 décembre 2017 Rubrique Doubs et vous Sur votre territoire Thème Aménagement Valonne / Un bâtiment dédié au périscolaire et à la culture

Un an après leur ouverture, les locaux périscolaires de Valonne (canton de Pont-de-Roide) et la salle socio-culturelle associée permettent d’accueillir une quinzaine d’enfants et d’organiser expositions et réunions amicales. Pari réussi pour la commune qui cumule les réalisations pour que « vive le milieu rural », affirme le maire, Paul Sandoz.

Le contexte

Petite commune de 250 habitants, mais grands projets : Valonne a réhabilité, en contigu de la mairie, une grosse bâtisse de deux étages afin de proposer un centre d’accueil périscolaire avec sa cantine pour les élèves du Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) du Lomont. Le RPI est constitué des communes de Vyt-lès-Belvoir, Vernois-lès-Belvoir, Rosières et Valonne. Cette dernière a porté le projet et la réalisation, vu qu’elle avait l’opportunité de cet emplacement au centre bourg.

La réalisation

Après les nécessaires études de faisabilité, le cahier des charges a été réalisé en 2013, puis les travaux ont couru de 2014 à mai 2016, interrompus en raison de la météo, pour une ouverture à la rentrée 2016. Trop abimée, la majeure partie de la bâtisse de 400 m2 au sol a été rasée mais reconstruite dans les mêmes proportions. La grande salle de 160 m2 réservée aux enfants en rez-de-chaussée, avec ses jeux, son baby-foot, sa grande table et son office, est complétée à l’étage (accessible par un escalier à vis extérieur et un monte-personne) par  une bibliothèque et une grande salle de convivialité prêtée aux habitants pour des événements familiaux. L’accueil des 3-11 ans, géré par l’association Familles Rurales qui loue les lieux, est encore agrémenté par  une aire de jeux adjacente. Enfin, l’arrière du bâtiment est réservé à l’atelier communal de 70 m2 et sert d’entrepôt. Peu énergivore, le bâtiment est aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (PMR), doté d’isolations performantes et d’une VMC double flux.

Le montage financier

Le coût global de l’opération s’est élevé à  611 000 €, avec des subventions à hauteur de 260 000 €, allouées notamment par l’État, la Région et le Département. Ce dernier a accordé un financement de 96 437 € à la fois au titre de la dotation territoriale et des salles socioculturelles. En amont, il avait accordé une aide d’Assistance à maîtrise d’ouvrage d’un montant de 3 825 €.


Le point de vue du maire

« Nous sommes des défenseurs de la ruralité, notre fil conducteur, insiste Paul Sandoz. Nous devons faire des efforts pour maintenir la vie dans les villages, car on le sait très bien : ce qui est parti ne revient pas, les commerces comme les écoles. Nous tenions donc à tout faire pour maintenir  les classes du RPI et proposer un accueil intéressant pour les parents, avec une cantine. Nous avons enquêté et cela correspond bien à un souhait des familles. Plus globalement, il est important d’offrir du service aux habitants, pour qu’ils restent dans nos communes. À cet effet, le centre bourg de Valonne au long de sa grande rue est d’ailleurs en pleine réhabilitation. Nous avons enfoui les réseaux,  recrépi la façade de l’église, nous créons un vaste parking, refaisons chaussées et trottoirs et proposons aussi du foncier en lotissement. »