Lutte contre les violences conjugales Le Département se mobilise

lundi 18 mars 2019 Type presse Communiqué de presse

Dans le cadre de leurs missions, les travailleurs sociaux du Département accompagnent au quotidien les usagers autour de problématiques de prévention-protection de l’enfance, budget, logement, insertion… et sont parfois confrontés à des personnes qui leur confient qu'elles sont victimes de violences.

À travers ses compétences et ses missions dans le domaine des solidarités humaines, le Département est engagé dans la lutte contre les violences conjugales. Dans ce cadre, il encourage l’intervention croisée de l’ensemble des professionnels compétents en la matière et soutient les dispositifs qui répondent aux problématiques de vulnérabilité, de violences intrafamiliales et conjugales, sources de nombreuses détresses.

Aussi, dans un contexte de violences conjugales en recrudescence, Christine BOUQUIN, présidente du Département, a proposé à l’occasion de l’Assemblée plénière du Département du Doubs de ce lundi 18 mars, un accompagnement financier du dispositif « Téléphone Grave Danger » (TGD) qui a pour but d’apporter aux victimes de violences conjugales une solution technique associée à un accompagnement croisé. L’Assemblée a voté ce rapport à l’unanimité.

Concrètement, le dispositif « TGD » vise à assurer une protection et une prise en charge globale de la personne physique ayant accepté, auprès du Procureur de la République de son lieu de résidence, d’être équipée d’un dispositif de télé protection grave danger.

Il s’agit d’un téléphone mobile permettant à son bénéficiaire de joindre, en cas de danger, la plateforme de téléassistance accessible 7j/7 et 24h/24. Cette dernière reliée directement au centre d’information et de commandement de la Police nationale et au centre d’opérations et de renseignement de la Gendarmerie nationale, favorise alors l’intervention des forces de l’ordre sans délai auprès du bénéficiaire.