Mentions légales | .Mes favoris

 

Des joueurs professionnels de retour au collège

[vendredi 10 février 2017 09:46]

Grâce au partenariat entre le Département et l’Entente Sportive Bisontine Masculine (ESBM), des joueurs professionnels de son équipe phare, le Grand Besançon Doubs Handball (GBDH), sont allés à la rencontre des élèves de la section handball du collège Diderot. Ils sont devenus leurs entraineurs l’espace de six séances.

Ce mois de janvier fut un peu particulier pour les élèves de la section handball du Collège Diderot de Besançon. Pendant trois mardis de suite pour les 6e-5e, trois jeudis consécutifs pour les 4e-3e, leurs séances ont été orchestrées par des joueurs professionnels évoluant en Pro Ligue LNH (l’équivalent de la deuxième division) sous les couleurs du GBDH. Les six pro présents à chaque séance (chaque groupe d’élèves a rencontré une douzaine de joueurs différents) ont guidé les collégiens sur des points techniques (les passes, les postures, le positionnement…), tactiques (en défense ou en attaque, la prise de décision et l’analyse du jeu…) en insistant sur l’importance et la force du collectif.

Des élèves attentifs

Une expérience très appréciée des élèves : « Ils ont attentifs. Nous avons beau leur expliquer, par exemple, qu’une passe à deux mains n’existe pas au hand, quand un professionnel le dit, ça passe mieux, explique dans un sourire Kévin Janasiewicz, responsable de la section pour les 6e-5e. S’ils ne sont pas toujours très démonstratifs, ils sont contents de cette expérience, que des professionnels se déplacent pour eux. »

Des professionnels qui jouent le jeu

Du côté des joueurs aussi, l’expérience est positive. Par petits groupe ou en individuels, ils prennent plaisir à corriger, expliquer, détailler les subtilités et les gestes de leur discipline. Beaucoup ont commencé le handball jeune, à l’image du gardien du GBDH, Ilija Komnenovic : « J’ai commencé à 9 ans. Il y avait dans ma ville un club de 1ère division serbe et j’ai été attiré par ces joueurs professionnels. Les croiser dans la rue était un immense plaisir. Alors maintenant, je me mets à la place des collégiens qui peuvent s’entrainer avec nous. Cette action en faveur de la jeunesse est importante pour moi. Cela fait partie de mon métier de joueur professionnel. Celui-ci ne se limite pas au terrain. Il faut aussi insister sur l’importance du collectif. Même les meilleurs joueurs n’obtiennent pas de résultats sans un bon collectif. Le groupe a été très attentif et discipliné. C’était un bon moment pour tout le monde. Tout ce qui peut contribuer à populariser le handball est une bonne chose. »

La politique sportive avec C@P25

Le Département a fait le choix de soutenir quatre clubs emblématiques du Doubs : le Football Club Sochaux Montbéliard, l’Entente Sportive Bisontine Féminine, masculine et le Club Cycliste d’Étupes, le Doubs, Pays de Montbéliard. Avec C@P25, le Département du Doubs déploie en effet une politique sportive volontariste recentrée sur trois piliers fondamentaux : la réussite éducative, l’inclusion sociale et l’attractivité des territoires. Conscient que le sport de haut-niveau participe à la vitalité des territoires, le Département continuera d’accompagner les clubs de haut-niveau dans une logique de coordination avec les autres financeurs, à l’occasion de la Conférence Territoriale de l’Action Publique.
Il souhaite favoriser l’accès au sport pour les jeunes publics, soutenir l’accompagnement des clubs qui réalisent des actions spécifiques en faveur de l’intégration sociale, du sport santé ou de l’emploi. En matière d’inclusion sociale, le Doubs fait le choix de rapprocher le sport des personnes qui en sont éloignées via le volet sport-santé. Il accompagne la prise en charge des jeunes en surpoids avec le REPOP (Réseau de Prévention et de Prise en charge de l’Obésité Pédiatrique) ou des personnes en situation de handicap. Le Département accompagne également le maillage du territoire rural en équipements sportifs en soutenant la construction, la réhabilitation ou la rénovation d’infrastructures. Avec C@P25 et par le sport, de nombreux leviers s’activent : social, éducation, citoyenneté, tourisme, identité du territoire, emploi ou encore économie locale.

Diaporama