Première réunion plénière pour le Conseil départemental des jeunes

[mardi 21 février 2017 12:04]

La première assemblée plénière du nouveau Conseil départemental des jeunes (CDj) s’est déroulée au siège du Département, dans la salle de l’assemblée départementale. Un peu intimidés par le cadre, les jeunes conseillers se sont vite adaptés.

C’est le vice-président en charge de la citoyenneté, du sport et de la culture, Ludovic Fagaut qui accueillait l’assemblée départementale junior au siège du Conseil départemental. Profitant de sa prise de parole pour féliciter les conseillers juniors pour leur engagement, il présentait le déroulé de la session et ses modalités. Puis ce fut au tour de la présidente, Alizée Gudefin, et de ses vice-présidentes, Ameline Monnier et Coline Balandret, de présenter les idées de projets de chaque bassin (Besançon, Montbéliard et Pontarlier). Si ces derniers ne sont pas finalisés pour le moment – ils seront travaillés dans leur forme, leur contenu et leurs éléments techniques lors des prochaines réunions de bassin pour une présentation détaillée en juin -  les thématiques ont été arrêtées. Ainsi, la commission de Besançon s’est orientée sur la solidarité internationale et plus précisément sur les droits des enfants dans les pays en guerre ou sinistrés. Les élus du bassin de Montbéliard ont décidé de travailler sous forme de vidéo sur l’environnement et l’écologie. La commission de Pontarlier axera son travail sur la prévention contre les dépendances (drogue, alcool, tabac) et a déjà trouvé son slogan : « Commencer, c’est se mettre en danger ».

Bien écouter pour mieux parler

La seconde partie de la session fut animée par Laurence Bouchet, professeur de philosophie et auto-entrepreneuse dans le domaine de l’animation de débats. Cette séquence avait pour but, suite au bilan des précédentes réunions de bassin de donner des outils pour aider ou faciliter la prise de parole en public, structurer sa pensée et écouter celle des autres pour à la fois construire un projet commun. A travers la prise de parole, il y a en effet d’autres enjeux, tel celui de prendre conscience de l’importance de s’affirmer dans un groupe à travers la parole, l’écoute et le respect  des autres.  Les jeunes élus ont pu repérer ce qui pouvait faire obstacle à ces prises de parole publique (ne pas connaître tous les membres d’une assemblée, la peur du jugement d’autrui, le trac, le poids des mots, la solennité du cadre), réaliser l’importance de l’attention et de la compréhension des messages des autres. Une séquence mise à profit immédiatement par la participation des élus junior et qui leur sera utile dans la poursuite de leur mandat.

Zoom,

Alizée Gudefin, présidente du CDj
La présidente du CDj, Alizée Gudefin revient sur cette première assemblée : « J’avais beaucoup préparé cette première réunion. Le cadre et la salle sont impressionnants, surtout quand on arrive. Je suis à la vue de tout le monde mais il faut quand même se lancer. Après, on oublie vite. Tout le monde m’écoutait et ça s’est bien passé. C’est une très bonne expérience. Tous les projets étaient intéressants et ont été bien défendus. Je suis contente de ceux qui ont été retenus. Je remercie le Département qui nous permet d’agir et tous les conseillers juniors. Nous travaillons tous ensemble sur les projets. Ensemble, on va plus loin. »

Diaporama