ADMR : 1000 blouses contre le blues de la crise

[vendredi 17 mars 2017 10:22]

Haut-Doubs Repassage, atelier-chantier d’insertion basé à Pontarlier, vient de fournir 1000 blouses aux personnels d’aide à domicile de l’ADMR* du Doubs. Fabriquées à partir de draps recyclés, elles sont comme neuves, pratiques et élégantes. Une expérience d’économie à la fois solidaire et circulaire qui est appelée à s’étendre !

L’union faisant la force, six structures d’insertion par l’économie avaient décidé de se regrouper au sein du Collectif de l’économie solidaire du Haut-Doubs, en 2013. Leur objectif ? Mutualiser des services et des formations, développer des synergies…

Partenariat

Parmi ces structures, Haut-Doubs Repassage propose une offre d’insertion, à une quarantaine de personnes chaque année, à travers des activités de repassage, de couture, de recyclage et de remise en état de vêtements, et enfin de vente dans sa propre boutique. Sa directrice, Nathalie Brachet, s’est vite rendu compte qu’elle pouvait fournir des blouses à ses partenaires, tels ADS qui relève de l’ADMR et assure des services d’aide à domicile notamment. Puis, de fil en aiguille...

 

Catherine Leclerc, présidente de l’ADMR du Grand Pontarlier, remet des blouses à deux aides à domicile : Carla Dos Santos et Fabienne Bruley.

Trois années de développement

« Il a fallu presque trois ans pour que le projet aboutisse car il était plus complexe qu’il n’y paraît, fait observer Willy Cadet, directeur de la fédération des ADMR du Doubs. Nous avons mis au point un cahier des charges, puis un prototype qui a été soumis à l’avis des personnels d’aide à domicile. Le but était de concevoir une blouse simple à réaliser, d’un coût abordable, et valorisante pour ses bénéficiaires. »

Relocalisation

Trois ans plus tard, le projet est devenu réalité avec 1000 blouses fournies à l’ADMR, soit deux par employées, dans un choix de cinq tailles. « Le coût se révèle inférieur à celui de notre précédent fournisseur, pointe Willy Cadet. De plus, la fabrication était située à l’étranger… C’est donc une relocalisation. Le bilan carbone de l’opération se trouve nettement réduit. »

 

De gauche à droite, du premier plan à l’arrière-plan : Fabienne Roux, présidente de Haut-Doubs Repassage (HDR), Nathalie Brachet, directrice de HDR, Magali Voisin, encadrante technique de HDR, Catherine Leclerc, présidente de l’ADMR du Grand Pontarlier, Mélanie Avez, directrice de Haut Services, Bernard Menigoz, président du Collectif de l’économie solidaire du Haut-Doubs, Carla Dos Santos et Fabienne Bruley, aides à domicile, Willy Cadet, directeur de l’ADMR du Doubs.

Cinq emplois supplémentaires

Haut-Doubs Repassage a consolidé cinq emplois supplémentaires. La filière de recyclage de draps issus de l’hôtellerie s’est structurée. Et de nouvelles perspectives s’ouvrent : « Plus nous pourrons fabriquer de blouses, plus la filière de recyclage s’étoffera, souligne Nathalie Brachet, sachant que 40% des vêtements finissent à la benne à ordures, nous avons de la marge ! »
Devenu association, le collectif porte d’autres projets comme le recyclage d’huisseries et de roues, la location solidaire de véhicules… C’est toute une économie solidaire et circulaire qui se met en place dans le Haut-Doubs.

*Association d’Aide à domicile en milieu rural