Granville-Ornans : un Courbet de retour au pays

[lundi 20 novembre 2017 16:08]
Nos services La culture Thème Exposition
Culture
Granville-Ornans : un Courbet de retour au pays

L’œuvre de Courbet est un patrimoine commun qu’il convient de partager le plus largement possible. Comme tout patrimoine culturel ! Béatrix Loizon, vice-présidente du Département, élue du canton d’Ornans, et Brigitte Richart, conservateur des musées de Granville, sont tombées spontanément d’accord sur ce point lors de l’accrochage, le 17 novembre, de la Vue du lac Léman, le fameux tableau retrouvé dans les réserves d’un musée de la Manche et prêté pendant un an au musée Courbet.


« C’est une histoire comme on rêve d’en vivre dans notre métier », affirme avec un sourire ravi Alexandra Jalaber, adjointe à la conservatrice des musées de Granville. Alors qu’elle s’adonnait à des travaux d’inventaire avant la fermeture du musée local d’art et d’histoire pour travaux, la jeune femme a redécouvert trois tableaux signés Courbet, dont deux aux origines douteuses.

Authentifié par un expert

Elle se tourne aussitôt vers une spécialiste reconnue, Frédérique Thomas-Maurin, conservateur du musée départemental, à Ornans, qui lui recommande de s’adresser à Bruno Mottin, conservateur général au laboratoire des musées de France. Celui-ci a déjà analysé de nombreux Courbet. « Dès que j’ai vu ce tableau, toute ambiguïté a été levée. C’est un authentique Courbet, confie Bruno Mottin. Toutes les méthodes pointues d’analyse l’ont confirmé. C’est un tableau d’une très grande qualité d’exécution, parmi les meilleurs du maître du réalisme. » Les deux autres tableaux se sont révélé être des faux, l’un étant attribué à Pata, l’autre d’origine inconnue.

Ornans : un passage qui s’imposait

« Comme notre musée d’art et d’histoire est en travaux, le prêt de ce tableau au musée d’Ornans était une évidence », souligne Brigitte Richart. Et Frédérique Thomas-Maurin de s’en réjouir : « La redécouverte de l’Origine du monde a sorti Courbet de son purgatoire, le public est curieux de son œuvre. Nos visiteurs seront donc enchantés de trouver ici cette Vue du lac Léman rarement montrée. C’est une œuvre poétique, marquée par la collaboration de Courbet avec les jeunes peintres qui formeront le mouvement impressionniste. La touche est légère, la matière lumineuse… »
Mais inutile de se faire des illusions : dans un an, ce tableau retournera à Granville ! « C’est le seul Courbet que nous possédons, argumente Brigitte Richart. Nous allons lui réserver une place de choix dans notre parcours muséographique. »

La force du musée Courbet

« C’est toujours une grande émotion de recevoir des œuvres et des objets de l’enfant du pays, avoue Béatrix Loizon, vice-présidente du Département. Ici, tout parle de Courbet : les paysages, les sentiers, la Loue, la ferme familiale de Flagey, même la vigne replantée par la commune d’Ornans. C’est la force de notre musée. Nous allons profiter du coup de projecteur du bicentenaire de la naissance de Courbet, en 2019, pour mettre en valeur les atouts de ce pays d’artiste exceptionnel. Nous nous sommes assuré le concours de l’historien d’art Henri Loyrette, ancien directeur des musées d’Orsay puis du Louvre, et de l’artiste mondialement connu Yan Pei-Ming, avec lesquels nous allons mettre au point une programmation à la hauteur de l’événement. »

Diaporama