Les usagers des routes départementales se réunissent en comité

[vendredi 24 novembre 2017 12:22]
Nos services Les routes et infrastructures
Tous les types de public
Thème Info
Routes et infrastructures
Les usagers des routes départementales se réunissent en comi...

Comme il s’y était engagé dans son projet C@P 25, le Département a réuni pour la première fois son comité des usagers des routes départementales, le 23 novembre à Besançon. Cette instance d’information et d’échange sera force de propositions.

Vice-président du Département en charge des routes et des transports individualisés, Serge Cagnon préside le comité. « C’est une initiative originale et novatrice, fait-il observer. Elle participe concrètement à la démocratie participative. C’est important car nous avons rarement l’occasion d’avoir des échanges directs avec les différents utilisateurs de nos infrastructures. » Pour cette première édition, il était entouré de quatre conseillers départementaux : Marie Chassery, Catherine Cuinet, Raphaël  Krucien et Jean-Luc Guyon.

Des volontaires motivés

Stéfanie Sandoz, de Pontarlier, s’est portée volontaire pour intégrer ce comité. Elle explique les raisons de son choix : « On a toujours l’impression que l’on ne nous demande pas notre avis. J’ai donc saisi l’opportunité de pouvoir m’exprimer sur mon quotidien. Ces échanges, avec des interlocuteurs qualifiés, sont une richesse. L’expression orale, directe, est plus facile, sans ambiguïté. On apprend beaucoup, sur les modalités de déviation, les transporteurs, les aspects financiers. Je vais être beaucoup plus vigilante désormais, y compris vis-à-vis de mon entourage. »
Guy Courtois, de Bouclans, s’est lui aussi tout de suite montré intéressé par cette initiative du Département : « Aujourd’hui à la retraite, j’ai parcouru plus de trois millions de kilomètres en voiture et 300 000 à moto. J’ai donc une grande habitude des routes, de leurs agréments comme de leurs défauts, dans le Doubs, en France ou à l’étranger. C’est intéressant de pouvoir partager mes observations sur ce qui va et ce qui ne va pas, ce qui s’améliore et ce qui reste à améliorer. On sent une volonté du Département de bien faire, en fonction de ses moyens budgétaires. »

Une réunion d’installation productive

Cette réunion d’installation du comité devait servir de première prise de contact et permettre la présentation de la politique routière départementale et de son organisation. Rapidement, les échanges ont mis en lumière des thèmes qui seront détaillés par la suite. Au nombre de ceux-ci figuraient en bonne place l’organisation des déviations : les nécessités de chantiers et les modalités réglementaires de mise en place, les difficultés que cela peut engendrer et l’utilité du GPS en la matière.
Autres sujets de préoccupation : la cohabitation et les conflits d’intérêt entre les transporteurs routiers, les riverains, les usagers des routes plus fragiles (cyclistes, motards), les discriminations entre les transports de transit et de desserte. Les différents modes de circulation doux ont fait aussi l’objet de plusieurs échanges. Les sujets à aborder lors des prochaines réunions ne manqueront donc pas.

Un comité avec qui et pourquoi ?


Ce comité est composé d’élus départementaux, de représentants de la direction des Routes des infrastructures et des transports, de professionnels, d’associations et de particuliers issus des bassins de Besançon, Montbéliard et Pontarlier. Ils sont aussi bien automobilistes que piétons, motards ou cyclistes. Ils représentent les différents usages qui sont faits des routes.
Le comité se réunit une fois par an durant une demi-journée, à Besançon. Si le projet départemental C@P 25 fait des routes et des infrastructures une priorité, il prévoyait également d’écouter les usagers des routes départementales par le biais d’un comité. Recueillir les attentes, expliquer les choix du Département, mais aussi les contraintes tant techniques que procédurales, telles sont les raisons d’être de ce comité.

Diaporama