icone

Pontarlier, Bannans… Le Doubs innovant

[vendredi 2 février 2018 13:02]
Nos services Les collectivités Thème Vie des cantons
Economie
Collectivités
Pontarlier, Bannans… Le Doubs innovant

Partie à la rencontre de l’entreprise Vermot Travaux publics et de la coopérative des Monts de Joux, la présidente du Département a loué l’esprit d’initiative et d’innovation des entreprises du Doubs. «Vous démontrez que l’on peut être authentiques tout en étant performants », a-t-elle déclaré à ses interlocuteurs.


Filiale d’Eurovia, Vermot Travaux publics organisait une rencontre entre les élus locaux, ses salariés et ses partenaires, autour de son procédé "Power road", le 1er février à Pontarlier. Ce "Pouvoir de la route" était au centre de la table ronde qui réunissait Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs, Yves Krattinger, président du Département de Haute-Saône, et Éric Vermot, patron de l’entreprise de travaux publics ancrée de longue date à Gilley.

Comme un plancher chauffant
Qu’est-ce que le "Power road" ? C’est la "route à énergie positive" dont Vermot fait la démonstration sur un chantier expérimental à Pontarlier. Alors qu’il nécessitait une réfection complète, le parking du lycée Xavier-Marmier a bénéficié de cette innovation maison. « Après avoir retiré l’enrobé existant, nous avons déployé un réseau de 14 km de tubes comme pour un plancher chauffant d’appartement, recouvert ensuite d’un nouvel enrobé, expliquait Marian Descourvières, chef d’exploitation Eurovia-Vermot. Nous l’avons raccordé au réseau de chaleur de la Ville, géré par Préval. Deux webcams indiquent le bon moment pour déclencher dispositif.» Le 1er février, après les chutes de neige de la nuit, le parking était noir bitume !

La route de l’avenir
Le budget global de l’opération s’est élevé à 450 000 € pour un parking de 3500 m2, 75 places et deux quais pour cars scolaires. « Tout en réduisant le coût de déneigement, on améliore la sécurité routière », s’est réjoui Patrick Genre, le maire de Pontarlier. « Nous sommes face à la route de l’avenir, productrice d’énergie », assurait Jean-Pierre Parési, PDG du groupe Eurovia France. En effet, la prochaine étape du groupe sera, sur d’autres chantiers, de stocker la chaleur produite par la route l’été (par géothermie notamment) pour l’utiliser l’hiver, ou pour chauffer une piscine, par exemple. « Le Département du Doubs est prêt à expérimenter avec vous le "Power road" sur des sections de la RD 437, par exemple », a déclaré Christine Bouquin. De nouvelles voies s’ouvrent, combinant développement durable et économie d’énergie.

Les Monts de Joux: innovation et authenticité
De son côté, la coopérative des Monts de Joux montre que l’on peut être innovant, dans son outil de production comme dans sa démarche marketing et commerciale, tout en respectant scrupuleusement les cahiers des charges d’AOP (Appellation d’origine contrôlée) qui font la fierté de la gastronomie française.
La marque bien connue réunit 260 exploitations du massif jurassien, de Charquemont aux Rousses, soit 70 millions de litres de lait collectés. Outre l’unité de Bannans dédiée au morbier (40% de la production) et au mont d’or (22%), elle compte 10 fromageries de proximité pour le comté (30%), et une autre dans la zone bleu de Gex (8%).

Un modèle équilibré
Placée sous la présidence d’Yves Louvrier, la coopérative compte plus de 200 salariés dont 70 saisonniers. « Nous avons mis en œuvre un modèle équilibré qui permet d’assurer un revenu décent aux producteurs et de garantir une attractivité salariale et sociale aux salariés qui, sinon, seraient tentés de partir en Suisse », souligne le directeur, Philippe Louvrier.
La coopérative nourrit un nouveau projet de stockage et d’affinage de comté à Bannans. « À travers votre métier, vous êtes avec nous des aménageurs du territoire », a fait remarquer Christine Bouquin tout en saluant les performances de la coopérative sur le marché national.

Diaporama