icone

Le collège Saint-Hippolyte remporte la finale du concours « Courbet est en cuisine »

[mercredi 19 juin 2019 15:49]
Nos services L'éducation Thème Info
Collège
Evénement
Le collège Saint-Hippolyte remporte la finale du concours « ...

La première finale du concours inter-collèges « Courbet est en cuisine », organisé par le Département, a eu lieu, naturellement, au collège d’Ornans. C’est le duo Mélanie Neubeck - Mireille Lerègle du collège de Saint-Hippolyte qui remporte la mise ! Le binôme sera officiellement récompensé le 29 juin lors du Doubs Day.

Les deux équipes finalistes avaient passé l’épreuve de la qualification le 20 mars dernier. Rendez-vous avait été pris au collège d’Ornans où les deux binômes 100 % féminins se retrouvaient. L’expérience des qualifications et le stress lié à la finale en plus. Les règles du jeu étaient identiques : 3h30 pour produire au jury une entrée, un plat, un dessert sur le thème « Gustave Courbet » et séduire le jury composé de collégiens, de cuisiniers et de gestionnaires de collège, de cuisiniers allocataires du RSA.

Des résultats très serrés

Une grille d’évaluation leur permettait d’harmoniser leurs notations (respect du thème, présentation du plat, qualité gustative et utilisation de produits locaux). Après de savants calculs, Mélanie Neubeck et Mireille Lerègle du collège de Saint-Hippolyte gagnent ce concours avec une moyenne de 17,17 sur 20 contre 16,48 sur 20 pour les finalistes malheureuses du collège de Sancey. Leur « bouquet de fleurs by Courbet » (une savante panna cotta et tuile au comté, Rose de melon et jambon cru), leur « voilier près des rochers » (avec une souris d’agneau au miel et romarin en guise de rocher, un voilier en pommes de terre farcies au Morbier, des carottes courgettes oignons) puis leur « ruisseau du puits noir » (une bûche chocolat et caramel beurre salé, biscuits pistache et meringues à la fraise) ayant convaincu.
Frédéric Jacquot, chef du collège des Clairs-Soleils, juré du concours, avait participé à la première manche : «Les deux menus se tenaient. Un gros travail a été fait sur la thématique. La dégustation, sans savoir quelle équipe a fait quoi, est très intéressante. Les produits du terroir ont été bien valorisés. Comme participant, tout est stressant, de la préparation, au dressage, tout doit être impeccable et arriver chaud. »


Des jurés de 3ème convaincus

Alexis, Louis, Mickael et Jean, élèves de 3ème du collège d’Ornans étaient également membres du jury. Alexis : « on ne pouvait pas être mieux, tout était très bon. La présentation était très soignée, j’ai beaucoup aimé, une équipe avait choisi des assiettes transparentes qui laissaient voir le tableau de Courbet qui servait de dessous de plat, c’était une très bonne idée. J’ai parfois été surpris. Pour une entrée, en goûtant, je me suis rendu compte qu’il y avait du fromage, je ne m’y attendais pas du tout. Les différents ingrédients étaient de très grande qualité. On voit que ce sont de vrais professionnels et ça fait plaisir. J’ai l’impression de sortir d’un grand restaurant, c’est la première fois que je mange de la viande d’agneau aussi tendre. »
Pour Louis, c’est l’originalité des propositions qu’il a retenue : « celle des plats, des couleurs, c’était parfois comme une peinture. J’ai été très surpris par le voilier par exemple, il était très bien représenté. Tout était très bon. »Mickael espère qu’une autre édition aura lieu : « je conseille aux collégiens qui en auront la possibilité de foncer pour devenir juré ! Chaque plat était un petit tableau. La créativité était exceptionnelle, ce fut une belle surprise. » Jean, enfin, ancien conseiller départemental junior et cuisinier à ses heures, reconnaissait avoir été « surpris par les goûts. Tout était très bien réparti. C’était très serré. C’est en tout cas une expérience que je recommande. »
Vous pourrez rencontrer les équipes finalistes lors du Doubs Day, le 29 juin au parc de la Gare d’eau à Besançon.

Photos Jack Varlet

Info +
Elles ont dit

Mélanie Neubeck, Cheffe de cuisine au collège de Saint-Hippolyte et lauréate du concours inter-collèges « Courbet est en cuisine » : « Je suis déjà super contente d’avoir participé. Pourtant, au départ, je n’étais pas trop motivée mais j’ai fini par me prendre au jeu. Pour cette finale, j’étais moins stressée que lors de la première manche. Je savais un peu plus comment ça allait se passer. Je suis très heureuse de cette expérience même si j’ai été très soulagée une fois que tout était prêt ! J’encourage les autres collèges à y participer. Peu importait le résultat final mais je suis contente et fière de l’avoir remporté. L’établissement, les élèves, le personnel, la direction, tout le monde nous a poussées. »
Ce que confirme Mireille Lerègle, son binôme : « Je suis aussi très contente d’avoir vécu cette expérience. Tout le collège nous a encouragées, les élèves nous ont fait beaucoup de petits mots. Je suis prête à recommencer ! »

Sandrine Boillin, cheffe de cuisine au collège de Sancey : « C’est une très belle expérience, avec beaucoup de stress et du travail en plus. Ça nous permet aussi de rencontrer des collègues, de pouvoir échanger avec des collègues, de les retrouver. C’est aussi un aspect intéressant de cette aventure. »

Diaporama