icone

Journée départementale de la lecture publique : la co-construction au cœur des échanges

[jeudi 26 septembre 2019 15:47]
Nos services La culture
Tous les types de public
Thème Info
Culture
Journée départementale de la lecture publique : la co-constr...

Ce 19 septembre a eu lieu aux Premiers Sapins, la rencontre annuelle des bibliothécaires salariés et bénévoles du Doubs à l’initiative de la Médiathèque départementale. Plus de 140 personnes étaient présentes dont plusieurs élus du Département et Philippe Lablanche, Conseiller au livre et à la lecture (DRAC Bourgogne Franche-Comté).

Cette journée est l’occasion pour ces bibliothécaires de se retrouver, d’échanger et partager leurs expériences. Des expositions, ateliers, une table ronde et la visite de la toute proche nouvelle médiathèque des Premiers Sapins complétaient le programme. Ludovic Fagaut, vice-président du Département en charge des actions culturelles, de la lecture, des archives et patrimoines, du sport et de l’éducation populaire a lancé la journée : « Les bibliothécaires sont un moteur dans l’accès à la culture. Ils font vivre et circuler le livre. Ce sont des acteurs des territoires. C’est grâce à eux que l’on fait entrer les gens en culture et que celle-ci se maintient et se développe en zone rurale. »
Philippe Lablanche, conseiller au livre et à la lecture (DRAC Bourgogne Franche-Comté) ajoutait : « Le Département est un partenaire essentiel de l’Etat dans le domaine de la lecture, que ce soit pour repérer les besoins, les projets émergeants. Notre collaboration est excellente. Cette bibliothèque des Premiers Sapins, qui intègre la Maison des services et une idée nouvelle, nous allons observer si cela a des effets sur sa fréquentation. Cela fait partie des innovations de ce secteur. La Médiathèque départementale du Doubs suit l’évolution de la lecture publique, elle expérimente aux côtés des bibliothèques et médiathèques pour mieux répondre aux besoins de lecture et de culture. Ce sont des besoins de base en démocratie grâce auxquels chaque citoyen peut jouer son rôle. »

Des projets adaptés à leur territoire

Au cours d’une table ronde ayant pour thématique « Co-construire en bibliothèque : pourquoi, comment ? » Florence Bazzaro, enseignante chercheuse à l’UTBM et missionnée par la Médiathèque départementale, présentait sa démarche d’accompagnement des projets de bibliothèques sur le mode de la co-construction. En compagnie de bibliothécaires et d’élus - dont Serge Cagnon, Conseiller départemental du canton de Maîche et Maire de Saint-Hippolyte, Laurence Husson, adjointe au Maire de Nommay et Isabelle Nicod, adjointe au Maire des Premiers Sapins.
Cette méthode a prévalu à la mise en place de deux projets structurants, à Nommay et Saint-Hippolyte, cette dernière médiathèque ouvrant ses portes au public le 25 septembre prochain. Cette démarche innovante (design de service) est appelée à être réutilisée par la Médiathèque départementale pour d’autres projets à venir. Elle implique partenaires et habitants et permet d’influer sur les projets, les adapter aux populations concernées et à leurs besoins.
Florence Bazzaro : « La médiathèque est un espace de culture, un lieu de socialisation. Il nous a fallu trouver comment co-créer ces projets, trouver des solutions adaptées à chacun et les présenter au plus grand nombre. Nous avons travaillé aux nouveaux usages de ces lieux qui dépassent le cadre du livre pour qu’ils deviennent des carrefours de rencontre, d’animation, des lieux de vie ouverts sur la commune. C’est important d’avoir ces angles là pour que chaque territoire construise le lieu qui lui convient, adapté aux différents usages, à la vie des communes et de ses habitants, tous ses habitants, les très jeunes, les ados, les actifs, les retraités. Chacun doit y trouver son compte, devenir prescripteur. »


Des projets où chacun trouve son compte

Delphine Renaud, nouvelle responsable de la médiathèque des Premiers Sapins, inaugurée le 4 mai dernier : « Ce lieu a été co-construit et reste à co-construire pour qu’il reste dynamique. Avant, il s’agissait d’une bibliothèque associative. Avec la construction de la nouvelle mairie et de la maison de services au public (MSAP), l’idée d’une nouvelle bibliothèque est apparue naturellement. Elle renforce la politique enfance-famille avec la micro-crèche à côté qui vient nous voir pour « des instantes lectures ». Nous avons un coin enfants où le périscolaire vient pendant la pause méridienne. Tout cela contribue à l’amélioration de l’accès à la culture. Cette façon de concevoir la bibliothèque nous a permis d’en étoffer les services, d’accueillir les partenaires sociaux. Avec le travail en équipes, nous avons identifié des nouveaux besoins, réfléchi sur les grandes lignes du projet, jusqu’aux espaces, leur disposition pour aboutir à cette bibliothèque désormais communale. Cerise sur le gâteau, non seulement les bénévoles historiques sont toujours là mais l’équipe s’est étoffée. »

Dans le Doubs, quelque 200 bibliothèques et médiathèques font vivre la lecture et la culture avec l’appui et le soutien de la Médiathèque départementale.