icone

[COVID-19] Portraits : Le bien-être des personnes les plus fragiles, une priorité pour le Département

[mercredi 6 mai 2020 11:21]

Agent du service autonomie de la Direction des Solidarités du Haut-Doubs, Élodie Masson participe à l’évaluation des demandes d’Allocation Personnalisée d’Autonomie et de Prestation de Compensation du Handicap au domicile. 

En cette période de crise sanitaire, les travailleurs sociaux du Département sont vigilants pour répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables. «Le confinement ne nous permet plus de passer à domicile pour évaluer les demandes. Nous avons donc adapté nos méthodes de travail avec des évaluations à distance. Avec nos partenaires (structures d’aides à domicile, hôpitaux, services de soins à domicile), nous avons  également répertorié toutes les situations les plus sensibles, connues ou nouvelles. Nous veillons particulièrement à maintenir les interventions des services d’aide à domicile pour des besoins essentiels comme l’aide aux repas, la toilette, et toutes situations où la présence d’un aidant est indispensable. Pour cela, nous sommes en contact avec les personnes elle-même et leur famille. Beaucoup de membres de la famille se mobilisent : enfants, conjoints pour les besoins du quotidien et une aide extérieur si nécessaire pour épauler. »

Une mobilisation collective au service des plus fragiles

Avec cette crise, les besoins des personnes les plus vulnérables sont exacerbés. « Dernièrement, nous avons accompagné une personne âgée dans son retour au domicile suite à une hospitalisation. Avec le confinement, le quotidien est bouleversé, les repères ne sont plus les mêmes, ce qui peut entrainer d’autres difficultés (confusion, troubles du comportement). Tout ceci a compliqué le retour à domicile. Alors, pour assurer son bien-être, nous avons été en contact étroit avec sa famille puis travaillé avec nos partenaires (Service d'aide, d'accompagnement ou de soins à domicile) afin que quelqu’un intervienne pour soutenir cette personne et son conjoint. C’est tout une chaine de solidarité qui se met en œuvre. Et quelle que soit la situation rencontrée, nous restons particulièrement mobilisés et investis pour aider les plus démunis à vivre le plus dignement possible malgré cette situation inédite. »