icone

Agrilocal : nouvelle visite d’exploitation pour les cuisiniers de collège

[mardi 1 septembre 2020 15:10]
Nos services Espace rural
L'éducation
Thème Info
Collège
Agriculture
Agrilocal : nouvelle visite d’exploitation pour les cuisinie...

L’alimentation des collégiens et l’approvisionnement en circuits-courts et de proximité des demi-pensions des collèges du Doubs est une préoccupation constante du Département. En complément de la mise en place de la plateforme agrilocal25 qui facilite les achats de denrées auprès des producteurs locaux, le Département organise des rencontres entre acheteurs et producteurs.

Le but de ces rencontres est de créer un dialogue entre producteurs locaux et responsables des demi-pensions, et plus largement de cuisines collectives. Ces moments privilégiés permettent aux uns de connaître les contraintes des autres et inversement. Ainsi, ils peuvent plus facilement travailler ensemble pour le plus grand bénéfice de tous et notamment de nos collégiens demi-pensionnaires.
Ce jeudi 27 août, « veille » de rentrée scolaire, des cuisiniers des collèges du Doubs se sont retrouvés à Aubonne, pour découvrir l’exploitation « Au panier de la Ferme Aymonin ». Une exploitation atypique puisqu’en complément de son lait à comté, elle s’est diversifiée avec le maraîchage bio et plus d’une trentaine de légumes sur la saison dont notamment plusieurs espèces de pommes-de-terre.

Photos : Lionel Georges

 

Info+
Ils ont dit :

Pascal Aymonin, dirigeant de « Au panier de la Ferme Aymonin » : « C’est un plaisir de pouvoir rencontrer ces professionnels. Nous aimerions en effet valoriser nos produits auprès des enfants. Nous cultivons plus d’une trentaine de légumes différents sur la saison (potimarron, céleri branche, tomates, poivrons, poireaux, oignons, choux, brocoli, betterave rouge, panais, aubergine…). Ce choix de diversification, débuté en 2017 par nos premières récoltes, est un véritable challenge. »

Luc Frerejean, conseiller diversification à la Chambre d’Agriculture 25-90 : « En zone comté, cette diversification est en effet atypique et très intéressante pour nous. Nous la suivons de près pour nous en inspirer, montrer que c’est possible et avoir une approche économique sur le sujet (temps de travail correspondant, montant des investissements liés…). Elle permet le développement de cultures (légumes, légumineuses) encore peu présentes chez nous. La diversification est un sujet très présent, ça devient un gage de sécurité pour nos agriculteurs, pour leurs revenus. Nous sentons une dynamique en termes de nombre de personnes qui viennent se renseigner que ce soit pour le maraichage, comme ici, les volailles ou la transformation du lait à la ferme. Il y a même une dynamique entre les maraichers. »

Marie-Laure Roussel, chef de cuisine au collège de Valdahon : « C’est très intéressant pour nous de se voir entre collègues et de voir le travail de ces professionnels, que ce soit pour la viande, le lait, le fromage et les yaourts ou, comme ici, les légumes. Je travaille avec des producteurs locaux dans mon collège. Ils me donnent leurs disponibilités, et je passe la commande en fonction. C’est génial de travailler en local. Ces visites sont importantes. On se rend compte de la taille des jardins, du travail qui est fait, dans quelles conditions. Et en cuisine, on sent la différence. On a de super produits dans notre secteur. Et quand on communique dessus, on sent que les élèves y sont sensibles. Certains en font même la publicité chez eux ensuite ! Ce peut donc être une bonne publicité pour nos producteurs et je trouve ça très positif. »

 

 
Diaporama