icone

"Partageons nos sports" : le champion olympique Brahim Asloum dans le Doubs

[vendredi 4 septembre 2020 10:35]

La venue de Brahim Asloum, jeudi 3 septembre, fut l’un des moments forts de la semaine spéciale « Partageons nos sports » à la ferme de Flagey, du 29 août au 6 septembre. A cette occasion, le champion de boxe est également allé à la rencontre d’une centaine de jeunes du collège Diderot de Besançon, accueilli par Ludovic Fagaut, vice-président du Département en charge notamment du sport et de l’éducation populaire.

Champion olympique en 2000 à Sydney et champion du monde en 2007, c’est l’un des plus grands sportifs français ! Brahim Asloum est revenu longuement sur son parcours et sa carrière sportive durant une conférence exceptionnelle à la ferme de Flagey, en présence de Michèle Letoublon, conseillère départementale et de Benjamin Foudral, directeur-conservateur du Pôle Courbet ainsi que devant des collégiens de la cité éducative du collège Diderot, notamment en sections sportives (handball, futsal, sport de glace, danse…) et en classe à horaires aménagés (hockey, basketball, lutte, boxe...).

Sincérité et humilité

Des rencontres et un échange ouvert durant lesquels l’ancien boxeur s’est livré avec sincérité et humilité sur son expérience et sur le sport de haut niveau.
L’occasion également de parler du handicap dans le sport pour celui qui est, depuis 2014, parrain de la fondation Claude-Pompidou, une fondation venant en aide aux personnes vulnérables par la maladie, le handicap et le grand âge : « Je suis content que 2024 arrive avec l’organisation des JO en France. Cela va nous obliger à améliorer notre système et nos infrastructures, à faire évoluer nos disciplines, à considérer les athlètes handicapés comme de vrais athlètes. Cet événement va nous aider à changer les mentalités et à sensibiliser les jeunes et les moins jeunes. Le sport, c’est un accélérateur et les JO vont avoir ce rôle ».

Ne jamais abandonner

Brahim Asloum, qui fait partie de la commission des athlètes de « Paris 2024 », a par ailleurs présenté le label « génération 2024 » dans le cadre de la continuité éducative. Au collège Diderot, en présence de Patrice Durand, directeur académique des services de l'Éducation nationale et du principal de l’établissement Gilles Grillot, il a ainsi sensibilisé les jeunes à l’un des enjeux majeurs de la « cité éducative », le champ des possibles leur livrant son témoignage. « Quand j’ai arrêté la boxe à 28 ans, j’aurai pu faire le tour du monde mais j’ai choisi de retourner sur les bancs de l’université pour avoir un bagage. C’est important d’avoir des bagages pour l’avenir et de se donner la possibilité d’avoir plein de choix dans la vie. Les métiers changent très vite, de nouveaux arrivent et il ne faut pas avoir peur. Allez vous renseigner ! ».

Un message encourageant

Le champion sportif en a profité également pour leur délivrer un message fort sur les valeurs telles que le dépassement, la confiance en soi, le travail, la persévérance, l’écoute, le respect de l’autre, la tolérance. « C’est un relais de ce que leur disent leurs professeurs. J’ai envie qu’ils prennent conscience de tout ça et ils ont été très à l’écoute ». Un message encourageant pour Mohamed en 3ème « qui donne envie de s’accrocher », « inspirant » pour Léonie en 6ème, tout comme Sara qui aura retenu qu’il « ne faut jamais abandonner » et « qu’il faut croire en ses rêves ».

Photos : Lionel Georges

PLus d'informations sur la démarche "Partageons nos Sports" sur le site : https://www.doubs.fr/partageonsnossports/

 

Diaporama