icone

Le premier président du Département nous a quittés

[lundi 8 mars 2021 17:11]

C’est dans la soirée du dimanche 7 mars que le décès de Georges Gruillot à l’âge de 89 ans a été annoncé par ses proches. Retour sur le parcours local et national de celui qui fut pendant 17 ans président du Département du Doubs.

Après avoir décroché un doctorat à l’école vétérinaire de Lyon, Georges Gruillot s’installe à Vercel-Villedieu-le-Camp. Son activité professionnelle l’amène à assumer la charge de président départemental des vétérinaires. Et c’est en 1977 qu’il entre dans la vie publique, en devenant maire de Vercel, puis deux ans plus tard, conseiller général du canton de Vercel. Il est également porté à la présidence de l’association des maires du Doubs en 1983.

 Au moment de la mise en application des lois de décentralisation, en 1982, Georges Gruillot accède à la présidence du conseil général du Doubs, poste auquel il restera durant 17 ans. « Son caractère bien trempé cachait une vraie sensibilité qu’il mettait au service du bien commun avec une incroyable capacité à convaincre et à rassembler autour de ses idées. On peut dire de lui qu’il possédait une qualité précieuse qui fait les élus d’exception : il aimait les gens », précisait Christine Bouquin, présidente du Département, lors de son hommage à celui qu’elle disait « appeler Le Président ».

Très actif en faveur du développement économique et de l’aménagement du territoire, Georges Gruillot fonde en 1988 l’Agence de développement économique du Doubs (ADED), et soutient l’emploi en lançant notamment un plan de relance du BTP (Bâtiment et travaux publics) qui a permis de sauver des emplois par centaines dans le département. Parmi ses nombreuses réalisations au sein de la collectivité, la route des microtechniques, entre Besançon et la Suisse, reste la plus marquante tant elle œuvre, aujourd’hui encore, au dynamisme économique et touristique du Doubs.

Georges Gruillot quitte la présidence du Conseil général en 1999, et reste sénateur du Doubs jusqu’en 2008, après vingt ans passés au Palais du Luxembourg. En avril 2009, il reçoit les insignes de chevalier de la Légion d’honneur.

Christine Bouquin, présidente du Département, entourée de nombreux élus du Doubs et de la famille de Georges Gruillot, a observé une minute de silence lundi 8 mars à midi dans la cour du Conseil départemental. Un cahier de condoléances est mis à disposition du public à l’accueil de l’Hôtel du Département, 7 avenue de la Gare d’eau, à Besançon.

 

 Photos : Lionel Georges