icone

Le Doubs Horloger présente son Parc

[mardi 14 septembre 2021 15:00]

Vendredi 10 septembre, Christine Bouquin, présidente du Département, et Denis Leroux, président du Syndicat mixte du Pays Horloger et vice-président du Département, ont présenté aux Fontenelles les objectifs de ce nouveau Parc naturel régional (PNR)*, dont la création a été officialisée mardi 4 septembre par un décret du Premier ministre.

C’est la concrétisation d’un travail commun pour lequel se mobilisent les élus locaux, la Région Bourgogne-Franche-Comté et le Département du Doubs depuis une quinzaine d’années et dont les représentants étaient tous réunis aux Fontenelles vendredi 10 septembre. Le Parc naturel du Doubs horloger est le 57ème PNR au niveau national, le 4ème en Bourgogne Franche-Comté et le premier exclusivement dans le Doubs.

 

Urbanisme, mobilité, innovation

« De grandes ambitions se dessinent pour ce territoire dynamique, touristique, vivant, qui offre un cadre de vie de haute qualité », a précisé Christine Bouquin, présidente du Département vendredi 10 septembre aux Fontenelles. Préserver le patrimoine, gérer les problématiques d’urbanisme et de mobilité, soutenir le développement de l’économie agricole et sylvicole, lutter contre le changement climatique, expérimenter des actions innovantes, informer et sensibiliser le public au développement durable : les objectifs définis dans la charte du Parc pour les 15 prochaines années sont nombreux et touchent des secteurs très variés. Les actions qui en découleront devraient mobiliser de nombreux acteurs du territoire, ainsi que des chercheurs et des scientifiques.

 

Culture, nature et tradition

« Le PNR du Doubs Horloger est un projet de territoire durable qui va permettre d’améliorer la préservation des patrimoines naturels, paysagers, architecturaux et culturels de notre territoire » précise Denis Leroux, président du Syndicat mixte du Pays Horloger et vice-président du Département du Doubs. Ce parc mettra en avant des sites naturels comme le cirque de Consolation, situé à Consolation-Maisonnettes, les rochers de la Cendrée à Charquemont ou le saut du Doubs à Villers-le-Lac, les chemins de la Contrebande entre Morteau, Saint-Hippolyte et la Suisse ainsi que les projets de préservation de la race des Chevaux comtois, le patrimoine culturel, culinaire et traditionnel, comme le comté, les fermes comtoises et l’horlogerie. Il compte également une cinquantaine de monuments historiques, tels que le château de Montalembert à Maiche ou le couvent des Ursulines à Saint-Hippolyte.

 

94 communes

La création du Parc naturel régional du Doubs horloger est le résultat du partenariat, et de la volonté du Département du Doubs, de la Région Bourgogne-Franche-Comté, de l’Etat, de l’Europe, des six communautés de communes et des 94 communes qui le composent.

 

Transfrontalier

Un projet de regroupement avec le Parc du Doubs suisse est également à l’étude. Il permettrait la naissance du premier Parc naturel régional transfrontalier. A noter qu’il existe par ailleurs un Comité stratégique transfrontalier entre la France et la Suisse œuvrant pour l’environnement, le tourisme, l’économie, l’agriculture, les transports, la culture et le patrimoine.

*Un PNR est un territoire rural habité bénéficiant d’un patrimoine naturel et culturel riche mais à l’équilibre fragile. Un des objectifs de cette labellisation est de préserver, protéger et valoriser cet espace en respectant l’environnement.

Photo : Lionel Georges

Plus d’informations sur le site du Syndicat mixte

Diaporama