icone

« Récoltons ce que l’on sème » à Audincourt

[mardi 23 mai 2023 11:25]

Offrir à des familles suivies en Centre médico-social (CMS) la possibilité de s’investir dans la création d’un potager collectif, tel est le sens du projet « Récoltons ce que l’on sème », porté par trois professionnelles du travail social au Département du Doubs.

 

Pauline, référente Action éducative à domicile (AED), Laura, assistante sociale et Christelle, conseillère en économie sociale et familiale (ESF) au Département du Doubs sont à l’initiative de cette action collective. Toutes trois expliquent : « Les activités des enfants se limitent parfois trop aux écrans, peuvent être onéreuses ou sans réel lien avec la nature et l’environnement ». « Récoltons ce que l’on sème » est l’aboutissement de ce constat et de leurs réflexions.  « Nous avons ainsi souhaité offrir à des familles que nous suivons la possibilité de partager des moments agréables et conviviaux autour d’une activité simple, accessible et proche de la nature : le jardinage ». Le lieu choisi pour ce faire se trouve devant l’antenne du CMS Valentigney à Audincourt, « en milieu plutôt urbain ».

 

Un partenariat fort

L’Association de sauvegarde de l’enfant à l’adulte (ASEA) Nord Franche-Comté a été sollicitée. « Ce sont huit jeunes âgés de 16 à 18 ans que nous suivons dans le cadre du chantier jeunes qui sont venus prêter main forte à ce projet », témoigne Amaury, leur éducateur. « Nous avons débroussaillé le terrain et allons l’entretenir. Nous avons créé les différents bacs qui servent pour les plantations grâce à des planches de bois issues de la récupération, nous les avons installés, apporté la terre. Nous avons également planté des framboisiers et installé une cuve de récupération des eaux de pluie ».

 

Une sensibilisation qui plaît

Six familles participent à cette action depuis février dernier. Semis, rempotage, plantation… Elles découvrent ensemble ces différentes étapes, les fruits, les légumes et le plaisir simple de jardiner en famille. Jessica est maman de quatre enfants dont deux âgés de sept et quatre ans : « Nous n’avons pas de jardin, cela nous permet de sortir, de faire une activité tous ensemble, les enfants adorent ça ». « Nous montrons aussi à ces familles la satisfaction de créer quelque chose de leurs mains. Et cela nous permet également de les sensibiliser à la nature et à l’écologie », ajoute l’une des trois professionnelles.

 

Récolter et cuisiner ensemble

Mercredi 10 mai 2023, les familles, les professionnelles du Département, leurs collègues et l’ASEA Nord Franche-Comté étaient fiers d’inaugurer ce potager collectif. Un moment de convivialité autour de pâtisseries entièrement réalisées par les jeunes de l’ASEA a clos cette après-midi de partages.
À partir de mi-juin, tous les lundis, chaque famille pourra venir en autonomie s’occuper des fraisiers, framboisiers, aubergines, tomates, poireaux et autres aromates... Ce beau projet collectif durera jusqu’en septembre / octobre, à la fin de la période du potager et à l’issue d’un dernier atelier « pour cuisiner ensemble ce qui a été récolté ensemble ».

Photo : Benoît Grosjean