Amélioration et sécurisation

L’amélioration du réseau comporte la construction de nouvelles infrastructures ou l’adaptation des caractéristiques géométriques des infrastructures existantes.

Il peut notamment s’agir concernant les constructions neuves de déviations, d’antennes nouvelles, de créneaux de dépassement et pour les améliorations, d’élargissements de la chaussée, des accotements, de rectifications de virages.

L’aménagement des carrefours relève quant à lui du cadre de la sécurisation.

Ces aménagements visent à améliorer les conditions de circulation et à accompagner les développements territoriaux ; ils concourent en général à la sécurisation des infrastructures.

Ils concernent essentiellement le réseau structurant et sont décidés au cas par cas en fonction de l’analyse des enjeux en présence et des réponses pouvant y être apportées dans une logique de mobilité durable.

Lorsque de tels aménagements ne relèvent pas de la seule compétence du Département, ils font l’objet d’une concertation avec l’ensemble des aménageurs et gestionnaires concernés afin de convenir du niveau d’implication de chacun en termes de maîtrise d’ouvrage, de financement et de gestion ultérieure.

Sur le réseau routier départemental situé à l’intérieur des agglomérations, l’intervention sur la voirie ainsi que les pouvoirs de police sont partagés entre le Département et les communes, ces dernières ayant notamment en charge la sécurité, la propreté et la commodité de passage.

Lorsque les communes ou leurs groupements réalisent des aménagements améliorant la sécurité sur la voie départementale en agglomération, le Département accompagne les projets par un appui technique mais également par une aide financière via l’attribution d’une subvention qui concernent essentiellement la construction de trottoirs ainsi que par la prise en charge de la réfection de la chaussée des routes départementales rendue nécessaire par la réalisation des travaux locaux.

Signaler une erreur sur la page