Lexique

Maisons de retraite, EHPAD, foyers logements, hôpital de jour,… les formes d’hébergement pour personnes âgées sont de plus en plus diversifiées. Près de 11 000 établissements d’accueil publics ou privés existent en France. Chacune avec ses spécificités, ses modalités d’accueil, sa réglementation. Alors, quelles sont les différences entre chaque formule ? Et comment choisir ?

Petit lexique pour s’y retrouver dans la jungle des appellations :

1 - ÉTABLISSEMENTS SANITAIRES

U.S.L.D. (Unité de soins de longue durée)

Appelées antérieurement Centre de longs séjours, les U.S.L.D. relèvent du secteur hospitalier et sont essentielement financées par l’Assurance Maladie. Elles sont réservées aux personnes âgées n’ayant plus leur autonomie de vie et dont l’état de santé nécessite une surveillance médicale permanente, des soins continus.

Service de moyen séjour (ou de soins de suite) :

Ils accueillent le plus souvent, à l’issue de leur hospitalisation pour une courte durée, des malades dont l’état de santé n’est pas encore stabilisé. La durée d’hospitalisation varie en général de 15 jours à 2 mois. Partie prenante du service hospitalier, ils sont financés par l’Assurance Maladie.

Hôpital de jour :

L’hôpital de jour est une structure d’accueil intermédiaire entre les soins hospitaliers et ambulatoires. Cette formule concerne les personnes âgées en perte d’autonomie qui peuvent être hospitalisées dans la journée et dont le suivi médical (évaluation, diagnostic, traitement, rééducation) nécessite une prise en charge globale et temporaire. Les patients rentrent chez eux le soir.
L’hôpital de jour est financé par l’Assurance Maladie.

2 - ÉTABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX

Maison de retraite :

Terme générique utilisé dans le langage courant pour désigner les établissements accueillant des personnes âgées de plus de 60 ans et, dans les faits, généralement de plus de 80 ans. Il n’est plus utilisé dans la législation
et remplacé par les termes qui suivent :

E.H.P.A.D. (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) :

On regroupe, sous cette appellation, les établissements accueillant des personnes âgées en perte d’autonomie physique et/ou psychique. Les E.H.P.A.D. sont soumis à une obligation de conventionnement avec l’Etat et le Conseil Général. Ils sont financés par l’Assurance Maladie pour la partie soins et par l’usager, avec l’aide du Département, pour la partie hébergement et la
partie dépendance.

Logements-Foyer et MARPA (Maison d’accueil des retraités et personnes âgées) :

Le logements-foyer est une structure d’hébergement pour personnes âgées non dépendantes. Formule intermédiaire
entre le domicile et la Maison de retraite, il offre à la personne un substitut à son logement d’origine. Il peut proposer, en dehors de la restauration, certaines prestations facultatives : entretien du linge, coiffure, animation, sorties …. Ces établissements sont souvent gérés par un centre communal d’action sociale (C.C.A.S.) – et ne sont en général pas médicalisés. Les
MARPA sont des unités de vie crées et administrées par la mutualité sociale agricole (MSA) avec le même objectif
que les logements-foyers. Ils s’en distinguent par leur nombre de places inférieur à 25 et leur positionnement en zone rurale.

Hébergement temporaire :

Cette formule d’hébergement limitée dans le temps, s’adresse aux personnes âgées dont le maintien à domicile est momentanément compromis : sortie d’hospitalisation, isolement pendant la période d’hiver, absence des aidants (départ en vacances de la famille ….). Ces structures sont soit autonomes, soit rattachées à une institution d’hébergement permanent (USLD ou EHPAD). Le financement est identique à celui des EHPAD.

Accueil de jour :

Il s’agit d’une structure d’accueil de personnes âgées autonomes, dépendantes ou désorientées, pour une durée d’une ou plusieurs journées, voire une demi-journée.
Il permet tout simplement de soulager, un temps, les familles. Durant leur séjour, les personnes âgées participent aux activités thérapeutiques et aux animations. Les accueils de jour sont gérés par les structures d’accueil existant : maisons de retraite, services de soutien à domicile. Les personnes âgées assurent le paiement des frais d’hébergement à la journée. Selon leur degré de dépendance et leurs ressources, elles peuvent bénéficier d’une prise en charge par le Département au titre de l’APA (Allocation Personnalisée d’autonomie).

Jean Pierre MONIER