icone

Agrilocal 25 : le forum toujours apprécié

[mercredi 4 mars 2020 16:32]
Nos services Espace rural
L'éducation
Thème Info
Collège
Agriculture
Agrilocal 25 : le forum toujours apprécié

Ce cinquième forum du genre, qui réunit producteurs et acheteurs, est un temps d’échanges privilégié entre ces acteurs. Organisé ce 25 février conjointement par le Département et la Chambre d’agriculture 25-90, il permet la promotion des produits et savoir-faire locaux.

Les acteurs se sont retrouvés à Chapelle d’Huin, à la laiterie Maugain où Béatrix Loizon et Thierry Maire du Poset, vice-présidents du Département et la famille Maugain les ont accueillis, rejoints par Philippe Alpy, vice-président et élu du canton et Jean-Luc Guyon, conseiller départemental. Les discussions qui s’y déroulent aident producteurs et acheteurs à mieux se connaître et mieux cerner les contraintes, freins et nécessités des uns et des autres : temps de production, problèmes de livraison pour les producteurs, planification des menus, problèmes de stockage et de coût pour les acheteurs. De nombreux cuisiniers de collège, agents du Département, étaient présents ainsi qu'une douzaine de producteurs.

Ils ont dit :

Béatrix Loizon, vice-présidente en charge de l’environnement, de la trame verte et bleu, de l’espace rural et périurbain : « Agrilocal25 est un projet structurant pour notre territoire. Il nous tient à cœur et fait l’unanimité au sein de l’assemblée départementale. Il propose un vrai développement durable puisque les dimensions économiques, sociales, environnementales et de proximité sont présentes. En parallèle, dans les collèges, nous luttons contre le gaspillage alimentaire. C’est un combat de longue haleine mais avec une baisse de 30% des déchets en 4 ans, les efforts faits commencent à payer. Il faut persévérer car les enjeux sont de taille : nos équipes de cuisines préparent deux millions de repas par année scolaire et 70% de nos collégiens sont demi-pensionnaires. Pour renforcer la dynamique actuelle – et qui se poursuivra avec le passage aux 20% des denrées en circuit court ou bio au 1er janvier 2020 - nous avons créé « l’assiette Doubs saveur » (voir Info +). Elle est là pour inciter les collèges à utiliser encore davantage notre plateforme Agrilocal 25 et le recours aux produits de proximité. Là aussi, les chiffres sont encourageants avec une progression de 35 % des achats entre 2018 et 2019. Elle est utilisée désormais par la majorité de nos collèges. »

Fabrice Maugain, exploitant agricole et gérant de la laiterie Maugain : « C’est un plaisir d’accueillir ce monde au cœur de notre métier. Nous sommes une équipe d’une dizaine de personnes à travailler avec la matière noble qu’est le lait. Notre lait suit le cahier des charges en comté puisque 500 000 litres de notre production part dans cette filière. Nous transformons les 300 000 autre litres en yaourts, crèmes dessert, petites tomes, camembert de Franche-Comté, de la glace. Quand les gens achètent chez nous, ils achètent le soin que nous apportons à nos animaux, les emplois que nous avons créés. Le réseau Agrilocal25 fonctionne bien, on en a besoin pour se développer. »

Laurence Bianchi, commerciale pour la fromagerie Lehmann : « La plateforme Agrilocal 25 apporte un marché supplémentaire même si les contraintes de gestion sont énormes pour nous étant donné la spécificité des besoins des collèges. Il nous faut une réponse tôt pour nous organiser car 5 à 600 yaourts en une commande, ça s’anticipe et se gère. C’est important et valorisant pour nous de voir les collèges qui s’engagent, de savoir que les collégiens de notre territoire sont bien nourris. Ce qui est bien aussi, ce sont les retours que l’on peut avoir directement sur les foires par les parents ou même par les collégiens qui reconnaissent nos produits. Ce genre de journée apporte beaucoup par les échanges, le contact humain que l’on peut avoir. C’est bien de pouvoir rencontrer les personnes que l’on a au téléphone, de leur faire goûter nos produits, leur en faire découvrir d’autres. On ne remplacera jamais l’humain et le lien qui se crée entre le client et le fromager. »


Sylvie et Pascal Aymonin, Au panier de la ferme Aymonin à Aubonne : « À côté de notre ferme à comté, nous avons voulu nous diversifier en nous lançant dans les légumes et produits fermiers bio. C’est notre troisième campagne. Nous faisons de la vente à la ferme quatre fois par semaine, vendons nos produits dans quelques magasins bio des environs et, pour la deuxième année, quelques collèges et lycées. Nous faisons 35 légumes différents. Nous avons débutés à deux, deux salariés nous ont rejoints depuis. Nous sommes prêts à nous développer encore mais il faut un marché en face. Cette journée est importante pour montrer que nous sommes là et que s’il y a des débouchés, nous sommes prêts et en capacité à augmenter notre production. Surtout, on arrive à comprendre les réticences des uns et à parler de nos impératifs. C’est intéressant.

Jean-Marc Thomas, chef de cuisine et Christophe Loppe, second de cuisine au collège Camus de Besançon : « La date de cette réunion, pendant les petites vacances scolaire tombe bien, nous sommes pleinement disponibles et nous avons pu venir tous les deux. On peut voir quelles productions se font, qui peut venir nous livrer. On travaille déjà, parfois depuis plusieurs années, avec certains des producteurs présents, comme la laiterie Maugain. Les produits en circuit court, on connait ! Dans notre demi-pension, on communique dessus, on affiche la provenance, le nom de l’exploitation. On l’explique aussi aux parents avec le logiciel Pronote. Les parents sont intéressés, certains élèves aussi, qui commencent à mieux manger. La sensibilisation s’améliore. C’est un travail d’équipe qui se fait aussi avec les professeurs. On essaie d‘impliquer les élèves. On les fait travailler avec des professeurs pour qu’ils nous proposent des menus après avoir étudié le plan alimentaire. On a d’ailleurs été surpris par les résultats car ils n’ont pas proposé très peu de frites ou de pizza mais du poisson, surtout du saumon, des pâtes. On va donc mettre ces menus en place avec les prénoms des collégiens qui les ont conçus. Ils aiment ce qui est simple, fait en frais. »

Photos Laurent Cheviet, Christophe Deplaude

 

Info+
Qu’est-ce que l’assiette Doubs saveur ?

« L’assiette Doubs saveurs » est une nouvelle mesure du Département, votée au budget primitif 2020, qui consiste à soutenir davantage les collèges qui achètent local et bio, et ainsi à soutenir les agriculteurs locaux dans un souci environnemental et de qualité. Le Département aide ainsi les établissements à assumer le coût supplémentaire d’un achat local et/ou bio, au moyen de subventions spécifiques et personnalisées, qui sont ajustées selon leur maîtrise du gaspillage alimentaire. Ce nouveau dispositif permet d’appuyer la plateforme Agrilocal25, utilisée par 22 collèges sur les 34 possédant une cuisine indépendante (chiffres de juin 2019) qui met gratuite-ment en relation dans le respect du code des marchés publics les producteurs bio/locaux et les collèges.

Diaporama