Mentions légales | .Mes favoris

 

Les routes et infrastructures

Pour bien vivre son territoire, et pour qu’il soit économiquement performant, il faut pouvoir bénéficier d’infrastructures et d’équipements de qualité interconnectés aux réseaux nationaux et internationaux.

Le réseau de communication conditionne les possibilités de développement économique du département.

La gestion, l’entretien et l’aménagement des routes départementales relèvent d’une compétence dévolue par la loi aux Départements ; le projet départemental C@P25 fait de cette compétence une priorité.

 

+ Lire la suite

L’intervention du Département du Doubs dans le domaine routier a pour objectif d’offrir de bonnes conditions de circulation et de sécurité aux usagers, d’assurer l’entretien du patrimoine routier, d’améliorer les infrastructures existantes en les sécurisant davantage.

Par ailleurs, et afin d’accompagner les progrès technologiques, le Département s’engage dans des démarches d’innovation et d’ouverture de ses données.

Il contribue également au développement d’une mobilité durable par le soutien qu’il apporte à l’usage des modes doux, par son engagement dans des expérimentations afin de limiter l’impact de ses activités sur l’environnement.

Enfin, il agit en synergie avec les autres acteurs de l’aménagement routier en apportant notamment un appui financier aux communes ou groupements de communes qui réalisent des travaux intéressant les routes départementales en agglomération.

L’organisation du réseau routier départemental

Les routes structurantes : 1 095 km avec un trafic moyen proche de 5 000 véhicules par jour ; le niveau de service est plus élevé sur ce réseau qui doit offrir les meilleures conditions de circulation de par sa fonction structurante.

Les routes de desserte : 2 616 km avec un trafic inférieur à 1 000 véhicules par jour ; ce réseau assure le maillage du territoire avec le réseau structurant et bénéficie de services plus réduits adaptés aux fonctions locales qu’il assure.

Les voies vertes : 160 km dédiés à la circulation en mode doux

 

Quelques chiffres

Près de 3 700 km de routes départementales dont un cinquième situé en agglomération et plus de 7 millions de km parcourus chaque jour sur ce réseau

160 km de voies vertes départementales

Environ 2 500 ouvrages d’art (ponts, murs de soutènement, tunnels)

10 milliards d’euros : valeur estimée du patrimoine routier départemental

Un budget moyen de près de 35 millions d’euros consacrés chaque année aux routes

Près de 300 agents affectés à l’entretien des routes

Plusieurs centaines de chantiers par an : chaussées, ouvrages, sécurisation, autres aménagements ponctuels

Une moyenne de 12 000 tonnes de sel utilisées pour la viabilité hivernale avec toutefois des variations importantes d’une année à l’autre en fonction de la rigueur de l’hiver