Service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE)

Le Département du Doubs fait partie des 45 premiers territoires choisis pour expérimenter le SPIE. Depuis l’automne dernier, la collectivité travaille avec tous les acteurs de l’insertion à la co-construction d’un plan d’actions partagé qui sera lancé d’ici la fin d’année 2022.

Type(s) de public Jeune Personne handicapée Personne isolée Entreprise Collectivité Particulier Professionnel

photographie des trois groupes de travail du SPIE

Qu’est-ce que le SPIE ?

Au cœur de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, le service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) porte l’ambition que chacun puisse trouver une place dans la société par le travail et l’activité.
Cette démarche poursuit plusieurs objectifs, parmi lesquels la meilleure coordination de l’ensemble des acteurs de l’insertion et la garantie d’un parcours suivi et « sans couture » pour les personnes.
À l’initiative de l’État, le SPIE se déploie progressivement. En avril 2021, le Département du Doubs a rejoint les premiers territoires choisis pour expérimenter le SPIE, avec l’ambition de faciliter la vie des professionnels pour faciliter la vie des personnes en insertion.
Depuis l’automne dernier, le Département travaille avec tous les acteurs de l’insertion à la co-construction d’un plan d’actions partagé qui sera lancé d’ici la fin d’année 2022.

 

Échanger sur chaque bassin d’emploi

Le Département, en lien étroit avec l’État et Pôle emploi et accompagné par le cabinet KPMG, a organisé, durant plusieurs mois des réunions sur chacun des trois bassins d’emploi du Doubs (Pontarlier, Besançon et Montbéliard).

  • La plupart des structures locales, partenaires du Département, ont répondu présentes : associations, structures d’insertion par l’activité économique (SIAE), missions locales, la Région et certaines agglomérations. S’en est suivi un diagnostic précis en fonction des besoins de chaque territoire.
  • Des personnes en insertion ont également été consultées lors de cette phase : le Conseil Départemental a réalisé 56 entretiens avec des personnes bénéficiaires du RSA, sur les trois Directions territoriales des solidarités humaines (Montbéliard, Besançon et Haut-Doubs)

Objectif de ces rencontres : établir un état des lieux précis par territoire pour ensuite décliner un plan d’actions et travailler ensemble sur le retour à l’emploi. 

 

Un diagnostic des besoins et des attentes

« Nous avons présenté les résultats de cet état des lieux devant environ cent professionnels, en visio pour la plupart. On a bien ressenti que les attentes des acteurs de l’insertion sont grandes avec la mise en place du SPIE », précise Mélissa Domon, cheffe de projet SPIE au Département. Des attentes qui sont d’ailleurs détaillées dans ce diagnostic tout comme l’abondance dans le Doubs de dispositifs et d’initiatives dans le champ de l’emploi, de l’accompagnement et de la formation. Des initiatives à mettre davantage en lumière, selon le rapport disponible ci-dessous.

 

Des ateliers thématiques pour établir le plan d’actions

Basés sur les constats du diagnostic, une quinzaine d’ateliers se tiennent jusqu’au 7 juillet sur tout le département pour définir un plan d’actions concrètes sur sept thématiques :

  • Les instances du SPIE et leur articulation avec la gouvernance existante
  • La cartographie des offres de services et les outils numériques associés
  • Le suivi du parcours de l’usager et les outils numériques associés
  • La formation des professionnels
  • La prescription des offres de services
  • La mobilisation des personnes accompagnées dans le cadre du GEPIE
  • Le rapprochement entre les personnes en recherche d’emploi et les employeurs

 

Une fois finalisé, le plan d’actions du SPIE sera présenté en septembre 2022.

Si vous souhaitez rejoindre la démarche pour votre territoire, n’hésitez pas à contacter Mélissa Domon : melissa.domon@doubs.fr ; 03 81 25 98 04

 

Logo Europe

Financé par le Fonds social européen dans le cadre de la réponse de l’Union à la pandémie de COVID-19